Le -
modifié le -

Chris Brown : enfin libre de sortir du pays !

© Cover Media

Il a pu quitter les Philippines ! Ce matin encore, il suppliait Obama de venir le sortir de là, après trois jours d'interdiction de sortir du territoire…

Chris Brown est un homme libre! Cette fois, ce n’est pas de prison dont il sort libre, mais bien d’une histoire rocambolesque qui l’a vu contrait à rester aux Philippines contre son gré. Cela faisait en effet trois longs jours que les autorités du pays refusaient de le laisser partir alors qu’il est attendu à Macau ce soir pour un concert !

«[L’autorisation a été donnée] après la vérification que Chris Brown n’avait pas d’autre rapport dérogatoire à part [le bulletin d’observation de l’immigration émis mercredi]. Les formalités de départ seront organisées par les officiers de l’immigration à l’aéroport», a confié la porte-parole du Bureau de l’Immigration à Page Six.

Chris Brown quitte Manille

A cause d'un passeport perdu

C’est avec une vidéo postée sur Instagram que Chris Brown a partagé sa joie de pouvoir enfin quitter le pays et assurer ses obligations professionnelles. « Manille, c’était marrant, je vous aime tous les gars. Venez à Macau ce soir si vous voulez, et on fait la fête. Venez ! », lâche-il à la caméra.

La raison pour laquelle le pays ne voulait pas le laisser partir est assez surprenante. Le chanteur aurait dû se produire le 31 décembre dernier, mais, ayant égaré son passeport, il n’a pu se rendre aux Philippines. Le concert en question était organisé par une influente communauté religieuse qui l’a accusé d’escroquerie et exigeait une preuve de la perte de son passeport pour le laisser repartir. Tout est bien qui finit bien pour le chanteur, qui a connu des jours compliqués après le cambriolage de sa maison la semaine dernière.

©Cover Media