Biographie Camelphat

Genre musical: Electronic, House

Camelphat © DR

Bien qu’ils se soient rencontrés en 2008, le duo de DJ et producteurs britanniques a dû attendre 2014 pour se faire connaître du grand public.

Biographie

Des débuts house

Longtemps DJ résidents, David (Dave) Whelan et Michael (Mike) Di Scala n’ont sorti leurs premiers singles qu’en 2010, sur le label Vice Records. Leur style est alors orienté, house, tech house, dans la plus pure tradition. Ils ont ensuite évolué vers des sons plus deep.

De nombreux DJs les soutiennent alors, certains de trouver en ces deux musiciens des créateurs originaux et totalement impliqués dans leur recherche musicale. Le monde de la hype les accueille et surveille leur prometteurs débuts.


2014: l’année du succès

En 2014, leurs morceaux «The Track» et «Paradigm» les propulsent à la première place du Buzz Chart et en Belgique. Ils signent avec Spinnin’ Records. L’année suivante, «Constellation» prend le même chemin vers les sommets et se fait entendre à tous les coins des rues d’Ibiza. Les déclarations admiratives se succèdent.

En 2015, toujours, ils font leurs débuts sur la scène internationale et les festivals. CamelPhat se produit dans tout le Royaume-Uni, notamment au Fabric, Ministry, Rainbow et Stealth, en Europe, et aux Etats-Unis à la Miami Music Conference ou encore à l’EDC Halloween. On les entend dans les festivals britanniques tels que We Are FSTVL, Creamfields, SW4, Leeds Festival, Tomorrowland, en Belgique, et Groove. A Ibiza, l’été, ils sont à l’Amnesia ou au Pacha.


Des remixes importants

CamelPhat a remixé MK, Foxes, Billon, Robosonic, Seinabo Sey, 4Tunne500, Illyus & Barrientos, TCTS, Yoko Ono, Kidnap Kid, TCTS et tant d’autres. On les retrouve sur les labels Axtone Records,Toolroom, Suara, Glasgow Underground, Great Stuff, Area10 et Jeudi.


De nombreux pseudonymes

Enfin, ils se cachent parfois sous des pseudos tels que Da Mode, High Society, Mancini, Men From Mars,Pawn Shop, Shake N' Jack, The Bassline Hustlers, Wheels & Disco, Whelan & Di Scala. C’est que les deux garçons aiment la discrétion. Ils ont néanmoins une page Facebook sur laquelle, avec humour, ils indiquent avoir pour membres deux chameaux domestiqués. Ils décrivent leur style comme Tech, Techno, Electronica et House. De retour d’une tournée américaine (Los Angeles, Houston, New York, San Francisco) entrecoupée de dates en Grande-Bretagne, ils vont aller de Zagreb à Birmingham, en passant par Bahrein. Et ils se trouvent encore tout en haut du Billboard Dance Club Songs chart pour le titre «Cola».

+