Le -
modifié le -

Beyoncé prend le pouvoir au Stade de France!

© Tim Edwards/WENN.com

Beyoncé était, hier soir, au Stade de France dans le cadre de sa tournée «Formation World Tour». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la chanteuse a mis le feu!

Beyoncé n’est pas appelé Queen B pour rien. Et hier soir, elle était la Reine du Stade de France. Acclamée par un public déchaîné, la superstar avait réservé, pour ses fans français, un show exceptionnel.

Car c’est bien sur la scène que tout s’est joué. Beyoncé a fait installer un écran géant en forme de cube qui diffusait le show en direct mais pas que. Les fans présents, ont aussi eu le droit à la retranscription de moments intimes de la chanteuse : des vidéos de Beyoncé à 16 ans ou encore des souvenirs d’elle et Jay Z avec leur fille Blue Ivy et même sa grand-mère. On peut le dire, Beyoncé a rendu ce concert magique en partageant ses souvenirs avec les fans du Stade France!
Beyoncé, une showgirl

Outre les prouesses techniques , c’est surtout tout le spectacle concocté par Beyoncé qu’il faut souligner. La star débute son show par «Formation». Vêtue d’un ensemble noir et accompagné de ses danseuses la chanteuse a clairement mis en avant le «Girl Power», surtout lorsque la chanteuse a interprété avec ses fans «Run the World (Girls)».

Mais la chanteuse ne s’est pas seulement de contenter de mettre le féminisme en avant, puisqu’elle a repris l’un des plus célèbres tubes des Destiny’s Child «Survivor» mais aussi des classiques de ses chansons solo comme «Crazy in Love», «Naughty Girl» ou encore «Baby Boy». Et que dire des Souvent endiablées celle que l’on retiendra le plus c’est sans chorégraphies réalisées à chaque morceau? conteste celle du final «Freedom». Les pieds dans l’eau au centre du Stade de France, Beyoncé a subjugué le public. Et comme Queen B est une grande romantique, elle a terminé son concert avec «Halo» interprété avec ses fans totalement conquis. Il n’y a pas à dire, Hier soir, Beyoncé mérite toujours son titre de Queen Bey!