Le -
modifié le -

Beyoncé et Jay Z : en duo sur la scène des Grammy Awards !

Les deux chanteurs se sont retrouvés sur la scène des Grammy Awards. Ils ont entonné ensemble un morceau tiré de l’album « Beyoncé ».

Beyonce feat. Jay Z - Drunk In Love - 2014 Grammy Awards

Beyoncé a fait forte impression sur la scène des Grammy Awards qui se déroulaient dimanche soir à Los Angeles. Accueillie par une série de flash stroboscopique, la chanteuse est apparue vêtue de lingerie noire, sur une chaise assortie, alors que démarrait le morceau « Drunk In Love », tiré de « Beyoncé », son album sortie le mois dernier. C’est la première fois que Queen Bey présente ce morceau sur scène, et sa prestation était sexy en diable.

Se déhanchant lascivement au-dessus de sa chaise, la chanteuse avec son carré court assumait parfaitement l’aspect érotisant de sa prestation. Un aspect auquel son mari n’a pas été insensible, puisque Jay Z l’a rejointe au milieu du morceau pour l’accompagner, habillé d’un élégant smoking. Le couple parfaitement à l’aise a fini le titre en dansant, confirmant ainsi que Beyoncé était bel et bien prête à se montrer sous un nouveau jour.

Une intimité plus assumée

Effectivement, avec la sortie de « Beyoncé » le mois dernier, la chanteuse a affirmé qu’elle était prête à s’ouvrir un peu plus à son public. D’après elle, sa grossesse il y a deux ans lui a permis d’assumer un peu plus son corps. « J’avais parfaitement conscience que j’exhibais mon corps – je pesais 88 kilos à l’accouchement. J’en ai perdu 30. J’ai bossé comme une folle pour récupérer mon corps. Je voulais le montrer, a-t-elle déclaré dans un mini reportage sur l’album diffusé sur YouTube. Je voulais prouver qu’on pouvait avoir un enfant et travailler assez pour retrouver son corps ».

Par ailleurs, comme elle le prouve dans quelques clips présents sur son album, elle n’a plus peur d’exhiber certains aspects de sa vie qu’elle préférait garder pour elle jusque-là, quitte à repousser ses propres limites. « Je n'ai pas honte d'être sexuelle. Je ne suis pas gênée. Et je n'ai pas l'impression de devoir protéger cette partie de moi », affirme-t-elle dans le reportage.

© Cover Media

Jay Z remercie Beyoncé et Blue Ivy dans son discours aux Grammys