Le -
modifié le -

Avicii: la thèse du suicide confirmée par sa famille

Le DJ suédois Avicii est décédé le 20 avril à Oman. Sa famille, qui s'est rendue sur place, a publié un communiqué pour dévoiler les causes réelles de son décès.

La famille d'Avicii a publié un communiqué dans lequel elle explique, sans le dire directement, ce qu'il s'est passé dans la vie du DJ, avantsa mortle 20 avril dernier. «Notre bien-aimé Tim était une âme artistique fragile qui cherchait des réponses à des questions existentielles (…) Il a vraiment lutté avec ses pensées sur le sens de la vie et le bonheur. Il ne pouvait plus continuer. Il voulait trouver la paix», peut-on lire.

Un suicide, une mort volontaire, donc, comme si Avicii cherchait à s'échapper du star system de la manière la plus brutale possible.

Avicii, génie torturé

Avicii n'avait jamais fait de mystère de ses problèmes psychologiques et de la difficulté qu'il avait à s'adapter àla vie de star. Le DJ n'aimait pas la scène et tout ce que ça impliquait, avouait qu'il buvait trop quand il était en live, et pour sortir de ce cycle infernal, il avait d'ailleurs arrêté ses tournées l'année dernière, épuisé par les concerts incessants.

Dans un documentaire mis en ligne sur Netflix récemment et tourné il y a un peu plus d'un an, celui qui s'appelait Tim Bergling dans le privé, était tellement épuisé par la scène qu'il était allé jusqu'à déclarer: «Je vais mourir».

Une sombre prédiction qui s'est malheureusement réalisée. «Tim, nous t’aimerons à jamais et tu nous manqueras terriblement», a conclu sa famille dans le communiqué.

©Cover Media