Anaïs

Né(e) le 20 août 1976, Grenoble, France

Anaïs

Pages officielles

Armée de textes second degré et de mélodies pop, Anaïs tourne en dérision les relations amoureuses et ce dès son premier album. Sortit en 2005, « The cheap show » est l’opus de la consécration pour la chanteuse qui est même nominée un an plus tard aux Victoires de la musique. Fort de son succès, c’est tout naturellement qu’Anaïs revient en 2008 avec « The Love album ».

Biographie

Une amatrice d’ « entertainment » Originaire de Grenoble, Anaïs Croze passe une partie de son enfance à Mulhouse avant de partir s’installer à Aix en Provence. Dès l’adolescence, la jeune fille se prend de passion pour les comédies musicales américaines et pour les vieux vinyles de ses parents. Ainsi, elle commence à prendre des cours de violon et de clarinette, abandonnant rapidement ses études d’anglais. Opossum Elle effectue ses premiers pas dans le groupe de rock « Opossum ». De 1999 à 2003, le groupe fait de nombreuses dates parisiennes et  foule notamment la scène du Printemps de Bourges. Une consécration pour Anaïs Croze qui décide de tenter sa chance en solo. C’est chose faite en 2004 où elle commence à se produire seule sur scène. A travers son spectacle « The cheap show », l’artiste livre un one woman show musical, au ton décalée et aux sonorités mariant folk. Un an plus tard, naît la version studio, du même nom. Les morceaux pop de l’opus contrastent avec ces précédents titres dans le groupe “Opossum”. Notamment son premier single « Mon cœur, mon amour », qui la révèle au grand public. Par ses paroles toujours second degré, la chanteuse séduit et parvient à s’imposer dans le paysage musical français. Une carrière solo La reconnaissance de ses pères arrive en 2006 pour Anaïs , lorsque cette dernière est nominée aux victoires de la musique dans la catégorie « Groupe ou artiste révélation scène de l’année ».   Par ailleurs, l’artiste entame une tournée, qui donnera naissance à un DVD « The Cheap Show : in your face ». Les amateurs de la chanteuse y retrouve même Brigitte Fontaine sur un duo : « Betty Boop ». Elle revient parfois au rock notamment en 2007 par son duo avec le groupe Blood Arm, intitulé « Do I have your attention ». Fort de son succès, Anaïs se consacre à la réalisation de son second disque studio. Produit par Dan Nakamura, son deuxième opus « The Love show » voit le jour en 2008. Les trois premiers singles « Peut être une angine », « Le premier amour » et « J’sais pas » reste aussi bien textuellement que musicalement dans la même veine que le « Cheap show ».

+