Le -
modifié le -

L'enquête Amy Winehouse est relancée

© Cover Media

Une nouvelle enquête sur la mort de la chanteuse sera ouverte au mois de janvier. L'assistante médecin légiste qui était en charge de l'affaire n'était pas assez expérimentée.

FR Music - Le 8 janvier prochain, la mort d' Amy Winehouse fera l'objet d'une nouvelle enquête organisée par la St Pancras Coroner's Court. Un porte-parole du Camden Council a en effet annoncé que le dossier était rouvert. A l'époque du décès de la chanteuse, il avait été pris en charge par Suzanne Greenway, nommée assistante médecin légiste en juillet 2009 par son mari, le médecin légiste Dr Andrew Scott Reid.

Suzanne était avant cela notaire et avocate. Elle n'était donc absolument pas expérimentée pour exercer cette fonction. A l'instar de son époux, elle a donné sa démission le mois dernier. Les causes de la mort de la chanteuse vont être réexaminées par un autre médecin légiste, désigné par la cour.

Un mystère à élucider

C'est le 23 juillet 2011 qu'Amy Winehouse est décédée à son domicile de Camden, à Londres. Retrouvée avec une grande quantité d'alcool dans le sang, la chanteuse de 27 ans n'avait cependant consommé aucune substance illicite avant son décès d'après les résultats de l'analyse toxicologique. A l'époque, ses proches avaient déclaré qu'Amy n'avait pas bu une goutte d'alcool tout au long du mois et sa mort avait été qualifiée d'accident.

Les médecins avaient déclaré que, vu son état de santé fragile, une trop forte dose d'alcool avait pu lui être fatale. Depuis, Amy Winehouse est devenue l'une des icônes de la musique du 21e siècle. Une statue à son effigie devrait même être érigée à Camden, son quartier d'adoption. Un biopic est également en préparation. Son rôle pourrait être interprété par Lady Gaga .