Le -
modifié le -

Amy Winehouse : une exposition hommage à Londres

© Cover Media

Près de deux ans après sa tragique disparition, une exposition revient sur la jeunesse de la crooneuse anglaise. Les documents présentés au Jewish Museum de Londres montrent une ado saine et épanouie

Cela fait déjà deux ans qu’Amy Winehouse nous a quittés. Mais le talent exceptionnel de la chanteuse anglaise est encore dans toutes les mémoires. Le Jewish Museum de Londres vient d’ouvrir une exposition en hommage à l’interprète de « Back to Black », qui réunit des documents et des objets prêtés par la famille d’Amy Winehouse. A travers sa collection de disques, les photos de famille où elle apparaît joufflue et radieuse, on découvre une nouvelle Amy Winehouse, loin des clichés d’elle saoule, très maigre et incontrôlable qui ont fait les beaux jours des tabloïds.

« On voulait montrer Amy sous une lumière légèrement différente de la façon dont elle a été perçue dans les médias », explique Elizabeth Selby, la commissaire de l’exposition. Sur les photos de famille, la jeune femme semble proche de ses parents, épanouie, la guitare à la main et le sourire aux lèvres. Des documents qui donnent vraiment l’impression de se plonger dans la vraie vie de la star, avant les années de célébrités et de paillettes. « Amy était extrêmement fière de ses racines juives-londoniennes, souligne son frère Alex d'après Digital Spy. Nous ne vivions pas dans la religion, mais dans la tradition. J’espère, dans l’endroit le plus approprié, que le monde découvrira l’autre facette non seulement d’Amy, mais de notre famille juive typique. »

Un « Portrait de famille » très émouvant

Aux côtés des vinyles préférés d’Amy Winehouse, Frank Sinatra, les Platters, Carole King, on retrouve aussi les pièces marquantes de sa garde-robe rétro, petites robes près du corps et paires de Louboutin aux talons vertigineux. Sur un fac-similé du dossier d’admission pour l’école d'art dramatique Sylvia Young, où elle a peaufiné ses talents à l'adolescence, on devine une jeune femme déterminée à percer dans la musique.

« Toute ma vie j'ai parlé fort, jusqu'à ce qu'on me dise de la boucler, écrit-elle. Je rêve d'être très célèbre. D'être sur scène. Je veux que les gens puissent entendre ma voix et oublier leurs soucis pendant cinq minutes. » Une exposition émouvante à ne pas manquer si vous passez par le quartier de Camden avant le 15 septembre !