All Saints

Genre musical: Pop, Dance

All Saints

Pages officielles

Natalie, Nicole, Mel et Shaznay, les quatre « bombes » R'n'B des All Saints , ont vendu plus de dix millions de disques dans le monde. En un peu plus de dix ans de carrière et malgré une séparation, le célèbre girls band anglais a publié trois opus : « All Saints (1997) ; « The remix album » (1998) et « Studio 1 » (2006).


Biographie


Premiers pas

Groupe britannique de pop et R'n'B, All Saints ( « Toussaint » en français) fait vibrer les cordes et les corps de quatre chanteuses ultra-sexy : deux soeurs, Natalie et Nicole Appleton (blondes toutes les deux), Mélanie Blatt et Shaznay Lewis.

A l'origine, le combo est formé de Mélanie Blatt, Shaznay Lewis et Simone Rainford. Le girls band s'appelle alors All Saints 1.9.7.5.
En pleine époque boys band, le groupe s'affiche avec Boyzone ou encore les Backstreet Boys. En 1995, premier tournant, premier coup dur : Simone Rainford quitte les All Saints. Résultat, Melanie et Shaznay, qui cherchent à peaufiner le style et l'identité de leur groupe, recrutent en 1996 les soeurs Appleton.


Le succès


Dès lors, leur ascension est fulgurante ! Leurs deux premiers albums, « All Saints » en 1997 et « The remix album » en 1998 rencontrent un succès mondial. Ces deux opus se vendent à plus de 10 millions d'exemplaires. Un record en seulement trois ans. Leurs tubes, parfois vindicatifs, « I know where it's at » et « Never ever » caracolent en tête des charts britanniques, raflant au passage pour ce dernier titre deux Brit Awards du meilleur single et du meilleur clip vidéo.


La séparation


Les filles rencontrent encore un large succès en 2000 avec « Pure Shores », qui figure sur la bande originale du film, « La plage » avec Leonardo Di Caprio et Virginie Ledoyen. Pourtant, l'année suivante, le girls band se sépare : les soeurs Appleton forment un nouveau groupe, Appleton, tandis que Shaznay et Melanie continuent leurs carrières en solo. Aucune de ces nouvelles formations ne connaît vraiment le succès.

Début 2006, les filles se retrouvent et signent un nouvel album, « Studio 1 », Très orienté ska et rock steady. Mais au final, ces charmantes demoiselles peinent à renouer avec le triomphe passé des premiers disques.

+