Le -
modifié le -

Afrojack veut mixer dans l'espace

© Cover Media

Le DJ veut partir mixer dans l’espace. Il aura besoin d’un peu d’entraînement avant de se lancer dans l’entreprise.

Afrojack voit loin et il voit aussi haut. Le célèbre DJ a déclaré dans un communiqué qu’il était prêt à s’entraîner au voyage spatial pour pouvoir offrir à ses fans le premier DJ set spatial. Désireux de se lancer dans quelque chose « qui n’a jamais été fait jusque-là » en évoquant la possibilité d’un concert dans une navette en compagnie de quelques fans. Bien que pour le moment, le voyage spatial pour tous n’en soit qu’à l’état embryonnaire - Richard Branson étant l’entrepreneur le plus avancé sur le sujet – le DJ hollandais imagine déjà un concours et une émission télé qui permettrait de gagner des places pour le mix le plus cosmique entendu à ce jour.

Cela dit, il faudra peut-être attendre un peu avant que quelque chose se monte. Les initiatives privées pour voyager dans l’espace s’étant jusque-là soldées par des échecs. Il y a 10 ans, c’est Lance Bass, un ex-membre des ‘N Sync, qui avait voulu s’essayer au tourisme spatial. Mais après une semaine d’entraînement intensif, il n’avait pas réussi à réunir les 20 millions de dollars nécessaires pour lancer la mission. Afrojack a donc peut-être encore un peu de temps avant de concrétiser son rêve.

Un des grands noms de 2013

Afrojack – Nick van de Wall, de son vrai nom – pourra en tout cas compter sur l’essor de l’EDM ces dernières années pour financer son voyage. En effet, le DJ fait partie des grands noms qui font aujourd’hui danser les clubs et les stades du monde entier, maintenant que l’électro est devenu l’un des genres musicaux les plus lucratifs de l’histoire. Malgré son talent et son succès, le DJ hollandais reste humble et considère qu’il doit une partie de son succès à une heureuse coïncidence.

« [Ça marche en Hollande et] ça marche aussi très bien en Suède. Je pense que c’est parce que la culture est tellement bercée par la musique électro que c’est envisagé comme un choix de carrière sérieux, avait-il analysé cet été. Si en Allemagne vous dites “Hey Maman, je veux être producteur”, vous allez ramasser une claque mais aux Pays-Bas, ils ont l’habitude. Il n’y a qu’à regarder la quantité et la grandeur des clubs : aux Pays-Bas, en Suède et en Angleterre c’est juste fou et grâce à ça, c’est beaucoup plus facile de devenir DJ et de s’impliquer. » Aujourd’hui, Afrojack reste un des principaux acteurs de la scène, et il est nommé dans la catégorie Meilleur DJ Masculin International aux NRJ DJ Awards 2013 au côté d’Avicii, Hardwell, Armin Van Buuren, Calvin Harris et Tiësto. A vos votes !

© Cover Media