Le -
modifié le -

Adele: elle regrette d'avoir travaillé avec Damon Albarn

© Photomontage / Cover Media

La chanteuse a réagi aux récents propos du chanteur de Blur, qui critiquait son album. Et elle n'y est pas allée par quatre chemins!

La fin d'année 2015 est bel et bien celle d'Adele. Depuis la sortie de son nouveau hit, «Hello», la chanteuse est partout, et on ne va pas s'en plaindre! Cette fois-ci, c'est en couverture du magazine Rolling Stone qu'on la retrouve, sublime au naturel et habillée d'un peignoir, avec le tatouage "Paradise" [Paradis, NDLR] sur la main gauche. «Adele: A private life [une vie privée, NDLR]», peut-on lire sous la photo. Dans les pages du magazine, la chanteuse n'hésite pourtant pas à se livrer, et a d'ailleurs eu une petite pensée pour Damon Albarn, qui avait qualifié sa musique de «très moyenne» il y a quelques semaines...

«C'est devenu l'un de ces moments "Ne rencontre pas tes idoles", a-t-elle expliqué. Et le plus triste, c'est que j'étais vraiment une grosse fan de Blur quand j'étais petite. Mais c'était triste, et je regrette de l'avoir fréquenté.» La chanteuse explique également que «aucune chanson n'était bonne à utiliser» pour son album, et s'est défendue de manquer de confiance. «Je suis la personne qui manque le moins de confiance que je connaisse. Je lui demandais (simplement) ses opinions au sujet de mes craintes, de revenir avec un enfant - parce qu'il a un enfant - et il dit que je manque de confiance?»

© Cover Media

Elle se met à nu !

Adele évoque également la genèse de son album, sa vie de de maman ou encore la célébrité. «Les gens pensent que je déteste être célèbre, a-t-elle confié. Ce n'est pas le cas. J'ai très peur de ça. Je pense que c'est vraiment toxique, et que c'est très simple de se laisser attirer. (...) Je ne sais pas si un jour j'arrêterai de me sentir un peu mal à l'aise quand je suis dans un lieu avec plein de stars. J'ai toujours l'impression qu'on va me virer. Ou alors que c'est une caméra cachée. Que quelqu'un va me ramener à Tottenham.»

Elle se sent en revanche très bien avec son petit Angelo, qu'elle a emmené dans «chaque p***** de parc, chaque supermarché qu'on peut imaginer», ainsi que son chéri Simon Konecki, avec qui elle a une relation «très sérieuse». «Il me soutient tellement, a-t-elle dit. Et il faut être fort pour ça, parce que j'ai beaucoup de succès dans ce que je fais. Mon copain d'avant n'aimait pas mon succès, et de devoir me partager avec plusieurs personnes.»

©Cover Media