Le -
modifié le -

Adele : elle ne veut pas être un panneau publicitaire

© Cover Media

Adele n’a pas l’intention de devenir l’égérie d’une marque. Comme le confie la Britannique dans le New York Daily News, elle veut être célèbre uniquement pour sa musique.

Hors de question pour Adele de faire de son corps un véhicule pour un message publicitaire. La star britannique fait en ce moment un retour triomphal dans les bacs avec son single Hello, extrait de son nouvel album, 25 et, si nombreux de ses pairs auraient profité de l’occasion pour signer des contrats avec des marques, ce n’est pas le cas pour Adele. « Je ne veux pas être le visage de quoi que ce soit. SI je voulais juste être connue, comme une célébrité, je ne ferais pas de musique. On m’a tout offert. Et je ne veux pas m’éparpiller. Je veux faire une seule chose », explique-t-elle dans le New York Daily News. En 2013, Adele a notamment reçu une offre de 19 millions de dollars avec le géant de la beauté, L’Oréal, qu’elle a refusée. C’est loin d’être le seul contrat auquel elle a dit non : « Vernis à ongles, chaussures, sacs, ligne mode... Produits pour les cheveux, des films, le visage d’une voiture », énumère-t-elle.

Depuis la sortie de son dernier album 21, Adele a donc préféré se concentrer sur sa vie personnelle, et notamment son fils, mais aussi sa nouvelle musique. Arriver a produire entièrement 25 n’a pas été simple, mais pour savoir si ses chansons sont réussies, la chanteuse a une méthode presque infaillible : elle pleure. « C’est comme ça que je sais si j’ai écrit une bonne chanson pour moi. C’est quand je commence à pleurer. C’est quand j’éclate en sanglots dans la cabine voix ou dans le studio et que j’ai besoin d’un moment pour moi », ajoute Adele.

Si dans ses chansons la star s’inspire principalement d’histoires qu’elle a vécues, il est hors de question de parler de son fils. Enfin, pour écrire, la chanteuse a besoin du réel, et c’est pour cela qu’elle a fui la célébrité. « Tout le monde pensait que j’avais disparu, mais ce n’était pas le cas. Je suis juste retournée à la vraie vie, parce que je devais écrire un album sur la vraie vie, parce que sinon comment vous pouvez être touché ? Si j’écris quelque chose sur le fait d’être célèbre, c’est ennuyeux », précise Adele.