Le -
modifié le -

Adele : elle ne veut pas devenir une diva!

© Adriana M. Barraza/WENN.com

Adele surprend mais pas uniquement à cause de sa voix inimitable ou de ses ventes de disques faramineuses. La star étonne par sa simplicité au quotidien, ce qu’elle explique par le choix de son entourage.

En seulement deux mois, Adele a vendu plusieurs millions d’exemplaires de son dernier album, 25, à travers le monde. Un chiffre qui donnerait le tournis à plus d’une pop star et il en faudrait moins à d'autres pour se mettre à faire quelques caprices.

Adele a déjà vu ce phénomène se produire chez ses collègues de scène, même si elle ne nomme personne, et compte bien en rester éloignée. « Je trouve ça vraiment tragique quand je vois des gens qui ne sont plus comme ils étaient avant, explique-t-elle au site Express.co.uk. Je ne veux pas arriver au point où plus personne ne veut venir voir mes concerts, ni écouter ma musique, et que je ne comprenne pas pourquoi, donc que je finisse par virer mon manager en disant que tout est de sa faute. Je suis entourée de gens qui me disent "Non". Comme mon manager, mes meilleurs amis, mon copain, tout le monde en vérité. Je ne veux pas me faire enfumer le c*l. J’ai vu des gens qui s’entourent de personnes qui leur disent oui à tout, et ils font des albums de mer** et ce sont des mer*** humainement. Je ne veux pas de ça ! »

Au contraire, Adele reste loin de l’industrie du showbiz. Elle passe le plus clair de son temps dans sa maison de Brighton, en bord de mer, loin de l’agitation londonienne et de ses soirées. Lorsqu’elle se rend dans la capitale, c’est en général pour y voir des concerts. Pas de soirées en boîte de nuit pour la chanteuse. « C’est un business très séduisant et c’est pour cela que je reste en dehors, parce qu’il essaye de te séduire, de te charmer », a ajouté Adele.

Cette simplicité charme le public, qui en redemande. Adele a dû rajouter des dates de concert sur sa tournée prévue l’année prochaine.