Le -
modifié le -

L’agrégation, ça sert à quoi ?

© iStock

L’agrégation existe depuis 251 ans. Rien que ça ! Si ce diplôme évoque prestige et érudition, on peut se demander comment il impacte la vie professionnelle de ceux qui le détiennent, et pourquoi il continue d’attirer des étudiants.


Tout d’abord, un petit rappel sur ce qu’est exactement l’agrégation. Elle s’obtient sur concours, et est accessible à tous les étudiants diplômés d’un master (ou d’un diplôme équivalent). Il est possible de la passer dans tous les domaines, des lettres aux sciences de l’industrielles de l’ingénieur, en passant par l’Histoire. L’agreg, comme on l’appelle, c’est le sésame pour enseigner dans les lycées, les classes prépas, les BTS ou les universités. C’est un concours très difficile qui comprend des épreuves écrites, puis orales si vous êtes admissible. On dit souvent que ceux qui l’ont constituent « l’élite » des professeurs français… et ils sont mieux payés que leurs collègues non-agrégés !


Qu’est-ce qui différencie les agrégés des détenteurs du CAPES ?

La question mérite d’être posée. Créé il y a 67 ans, le CAPES (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré) est parfois vu comme la solution alternative à l’agrégation. Le concours est en effet moins difficile et… ceux qui l’obtiennent enseignent aux mêmes classes que les agrégés. Le CAPES, c’est le diplôme qui permet d’enseigner au collège et au lycée. Et c’est là que le statut des agrégés fait polémique depuis quelques années. Car si ces derniers enseignent aux mêmes classes, ils ont un salaire supérieur de 25% à celui des détenteurs du CAPES, et trois heures d’enseignement en moins par semaine. L’autre question qui fait débat, c’est en quoi un diplôme peut justifier cet écart. En d’autres termes : les agrégés sont-ils de meilleurs professeurs que les détenteurs du CAPES ? Rien ne permet de le prouver. La « solution » évoquée par certains serait de destiner surtout les agrégés à des postes d’enseignants universitaires… Et c’est d’ailleurs la possibilité d’occuper ces postes qui les différencie fondamentalement des diplômés du CAPES, qui eux, ne le peuvent pas.


L’agrégation est avant tout un diplôme de passionnés

Eh oui, pour réussir le concours de l’agrégation, il faut être un fan hardcore de la discipline sur laquelle vous travaillez. Vous allez passer des heures à ne penser et ne respirer qu’une seule et même matière, sur laquelle vous devrez être absolument incollable. Rappelons aussi que c’est un diplôme nécessaire si vous voulez enseigner à l’université. C’est peut-être là, finalement, qu’un agrégé sera le plus heureux. Dans un amphithéâtre où il pourra se consacrer à des cours de grande ampleur sur son domaine de prédilection, participer à des colloques et publier des articles. Mais les places sont chères… A vous de voir si vous voulez tenter ce diplôme !

Plus d'infos sur DigiSchool : Devenez prof, ce métier recrute !