Le -
modifié le -

Comment les salariés considèrent-ils la formation professionnelle en 2017 ?

© iStock

Que pensent les salariés de la formation professionnelle ? Pourquoi choisissent-ils (ou pas) d’en faire une ? Sont-ils bien informés à son sujet ? Une enquête publiée cet été prend la température auprès d’eux.


C’est le site de la plateforme Meteojob qui a mené une enquête auprès de 1 260 actifs. Et le premier chiffre qui frappe, c’est que 72% des sondés n’ont pas fait de formation professionnelle entre 2016 et 2017. Soit une écrasante majorité. Quelles sont les raisons de ce choix ? Ne serait-il pas plutôt dû à une méconnaissance de la formation professionnelle et de ses modalités d’accès ?

 

La formation professionnelle serait « trop compliquée » à faire

C’est du moins ce que disent 56% des personnes interrogées. Et c’est souvent en raison d’un manque d’information à ce sujet.

Car sur les 72% qui n’ont pas suivi de formation professionnelle, 19% ne savent pas où se renseigner pour en suivre une, 21% en ont demandé, mais… il ne s’est rien passé. Quant aux 24% restants, ils n’en ont tout simplement pas ressenti le besoin. Tout cela donne l’impression d’un flou total… et c’est exactement ce qui se passe ! La plupart des salariés ne savent pas comment fonctionnent les modalités de la formation professionnelle, malgré la création récente du Compte Professionnel de Formation, qui n’a « rien amélioré », selon Marko Vujasinovic, le président de Meteojob. Le CPF commence cependant à être de plus en plus utilisé par les chômeurs. Cité par le site officiel de la plateforme de matching, Vujasinovic précise : « Certains [salariés] n’osent pas demander, d’autres attendent que l’entreprise leur propose. C’est encore très flou et beaucoup pensent qu’il est très compliqué de faire une formation professionnelle ».

 

Des entreprises qui n’informent pas leurs salariés

Le problème viendrait en grande partie d’un manque d’informations de la part des entreprises à leurs salariés. En effet, 75% des personnes interrogées déclarent qu’aucune entreprise ne leur a expliqué comment procéder. A moins d’une recherche qui vient d’eux-mêmes, les salariés ne sont donc pas encouragés à suivre des formations. Pourtant, il existe plusieurs centaines de formations destinées aux salariés, qui pourraient les aider à monter en compétence, et… dont ils ne soupçonnent pas l’existence.

74% des sondés affirment pourtant que l’objectif de la formation professionnelle est d’acquérir des compétences pour leur poste actuel. Et 60% pensent qu’elle est utile pour un changement de carrière ! Il en va donc de la responsabilité des entreprises. « Simplifier les démarches permettrait aussi bien aux salariés qu’aux entreprises d’en bénéficier, conclut Marko Vujasinovic. Informer le salarié du nombre d’heures acquises chaque année serait un bon moyen de lui rappeler aussi qu’il a des droits à la formation. »


Plus d'infos sur DigiSchool : Formation en alternance : l'aternance, c'est quoi ?