Le -
modifié le -

Zendaya : la beauté pour tous!

© Cover Media

Zendaya adore expérimenter. Comme elle le confie au magazine Flare, c’est important pour elle de montrer sur le tapis rouge différents types de beauté.

Zendaya n’est pas la femme d’un seul look. La star de 19 ans adore expérimenter avec la mode et son maquillage quand elle sort en public. Pour elle, c’est important de montrer qu’il y a de la diversité dans le monde, et de faire en sorte que des gens très différents puissent se sentir proche d’elle. « Une grande raison pour laquelle je joue avec la beauté et les cheveux, c’est parce que c’est important de montrer différents types de beauté quand je suis sur le tapis rouge, explique Zendaya dans le magazine Flare. Je ne veux pas être juste uni- dimensionnelle ou me rattacher à un seul type de personne. Je veux qu’une femme différente se dise "C’est comme moi ! C’est comme mes cheveux !" ou "C’est tellement mon style!". »

Zendaya peut se la jouer ultra féminine aussi facilement qu’androgyne et cela paye. Elle a été honorée avec sa propre poupée Barbie en édition limitée qui a été calquée sur son look des Oscars en février dernier. « C'est quelque chose qui est attendu depuis longtemps. Il y a eu des Barbies noires, mais pas avec des locks ou même avec des cheveux naturels ou différentes structures faciales. Quand j’étais petite, j’avais une Barbie, mais je n’avais pas une Barbie qui me ressemblait parce qu’il n'y avait pas Barbie métisse avec les cheveux bouclés ! », s’exclame Zendaya.

Le look de la chanteuse aux Oscars n’a pas malheureusement qu’inspiré Mattel. Juste après la cérémonie, sur le plateau de Fashion Police, Guiliana Rancic a commenté la tenue de la star expliquant qu’elle avait l’air de sentir l’ « herbe » ou le « patchouli ». Zendaya a réagi avec une grande maturité sur les réseaux sociaux. « Des études ont montré que, même si nous essayons d'agir sans préjugés, parfois c’est juste caché à l'intérieur de nous à cause de notre passé ou de notre environnement, a-t-elle écrit sur Instagram. Ces préjugés cachés influencent souvent nos actions. Il est de notre devoir de repérer ces problèmes chez les autres et en nous-mêmes, et de les détruire avant qu'ils ne deviennent nuisibles. J’ai tellement de gens qui me regardent, que je ne peux pas avoir peur, ou juste attendre, je ne pouvais pas simplement me défendre moi. Je devais le faire pour NOUS. »