Le -
modifié le -

Tom Hanks dans le rôle d'un méchant ?

© AEDT/WENN.com

Tom Hanks meurt d’envie de jouer un méchant dans James Bond. Le comédien a raconté au Mirror ce qui l’intéressait dans ce personnage classique.

Tom Hanks rêve d’un rôle qu’on ne lui proposera peut-être jamais. Le comédien de 59 ans, connu pour ses prestations dans Philadelphia ou Forrest Gump, aimerait bien surprendre ses fans en interprétant un méchant dans James Bond. « Je veux jouer un méchant dans James Bond, a-t-il déclaré au Mirror. Je veux être le mec qui dit, ”Avant que je vous tue M. Bond, vous voudrez peut-être que je vous fasse visiter notre base dans laquelle vous pourrez voir des bouches d’aération assez grandes pour qu’un homme puisse se faufiler dedans. Malheureusement, M. Bond, vous ne pourrez pas en profiter”. Voilà le mec que je veux jouer. »

Il s’agit d’un vrai retournement de veste pour le comédien qui, en 2013, affirmait que les méchants ne l’intéressaient pas. « Ecoutez, jouer les méchants, ça ne m’intéressera jamais, avait-il déclaré à Total Film Magazine. Je ne veux pas voir des méchants qui soient juste des méchants. Vous voyez ce que je veux dire ? Pourquoi sont-ils méchants ? Il y a de vrais méchants maléfiques, comme Iago dans Othello, qui sont intéressants à jouer. Mais les méchants n’ont jamais l’air méchants – ils ressemblent à vous ou à moi. Vous pourriez avoir un canif dans votre chaussure, vous voyez ? » Par ailleurs, les directeurs de casting ont l’air de penser que Tom Hanks a une trop bonne tête pour interpréter un homme vraiment méchant. « On ne me le demande jamais, avait-il expliqué à 411 la même année. Je n’arrête pas de leur dire, ”Allez, je peux le faire. Je peux le faire… Faites moi jouer un méchant dans Batman. Je ferais n’importe quoi – allez, appelez-moi” Mais ils ne me demandent jamais ! Qu’est-ce que je peux faire ? »

Malheureusement pour lui, il n’a aucun projet qui aille dans ce sens actuellement. Tom Hanks tourne actuellement Sully, le nouveau film de Clint Eastwood qui raconte l’incident aérien qui avait permis au capitaine Chesley ”Sully” Sullenberger de sauver 155 passagers en posant un avion in extremis dans l’Hudson River à New York en 2009.