Le -
modifié le -

Selena Gomez : trop dure avec elle-même

Selena Gomez a arrêté d'être trop dure avec elle-même. Elle assure dans Latina avoir gagné en maturité l'année dernière et avoir enregistré un album très personnel.

selena-gomez © NRJ

Selena Gomez, 23 ans, fait actuellement la promotion de son nouvel album, Revival. Un nouvel opus très personnel qui a permis à la chanteuse de se connaître mieux. « C’est instinctif. Il faut avoir cet aboiement à l’intérieur de soi, a-t-elle expliqué à Latina. J’ai versé tout ce que j’avais mentalement dans cet album. Je voulais créer quelque chose qui soit authentiquement moi. » Durant ces derniers mois, la chanteuse a gagné en maturité. Elle s’est notamment débarrassée d’un problème qu’elle imaginait durer toujours. « L’habitude d’être si dure avec moi-même, a-t-elle expliqué. J’étais ma propre plus mauvaise critique. Il y a tellement de pression d’une certaine manière. J’ai dû arrêter, prendre du recul et me dire : "Est-ce que c’est bon pour moi ?" C’est une question de conscience. Maintenant je m’accorde le droit de prendre soin de moi. Pour moi, être fort, c’est être entièrement conscient de la personne que tu es. J’ai passé l’année dernière à apprendre à me connaître, et j’ai réalisé que la relation la plus importante que l’on a est celle que l’on a avec soi-même. Tout arrive pour une raison. C’est vrai pour les auditions, les amitiés, les relations. J’ai des oui et des non. Des bonnes choses et des mauvaises. J’essaye toujours de réfléchir après et de ne pas être anxieuse si quelque chose n’a pas marché. »

Selena Gomez a beau être célèbre, elle a aussi arrêté de vouloir toujours être parfaite devant les photographes. Elle veut montrer aux gens qu’elle est aussi une personne avec des défauts. « Je suis une vraie personne, a expliqué Selena Gomez. J’ai des mauvais jours aussi. Je peux prendre des bons selfies. Mais c’est parfois après deux heures passées dans une chaise à me faire coiffer et maquiller. Personne n’a besoin d’être parfait, il y a de la beauté dans les imperfections. »

© Cover Media