Le -
modifié le -

Salma Hayek présente sa ligne de maquillage thérapeutique

© WENN.com

Salma Hayek lancera bientôt une nouvelle gamme de maquillage avec les magasins CVS. Elle explique dans WWD avoir mis un point d'honneur à créer des produits très bons pour la peau et abordables.

Salma Hayek, 49 ans, a fait équipe avec la chaîne américaine de drugstores CVS pour une marque de cosmétique, Nuance, en 2011. En mars 2016, de nouveaux produits Nuance seront disponibles dans 5000 boutiques CVS en Amérique du Nord. L’actrice est très enthousiaste, car des éléments thérapeutiques ont été ajoutés au maquillage. « Ce sont tous des traitements pour la peau qui maquillent aussi le visage, explique-t-elle selon WWD. (Dans nos rouges à lèvres), on a beaucoup d’autres ingrédients qui non seulement gonflent mais hydratent aussi les lèvres comme un traitement très fort pour la zone, beaucoup plus qu’une baume à lèvres. Ce ne sont pas simplement des émollients, mais vraiment un masque pour les lèvres, comme un traitement. Même les ombres à paupières sont thérapeutiques. Parfois, on ne pense pas souvent à cette partie de la peau, mais (le produit) contient de la camomille et de l’huile d’argan. Les anti-cernes contiennent de la vitamine A, de la vitamine B, de la vitamine C, du gingembre et du thé vert. J’ai une technique spéciale pour couvrir les cernes. Ce n’est pas simplement la couleur. C’est une technique spéciale. »

Il faudra débourser entre 10,99 et 14,99 dollars (entre environ 10 et 13,70 euros) pour se procurer les produits qui sont garantis de grande qualité. Salma Hayek tenait à pratiquer des petits prix pour plusieurs raisons. « Ma grand-mère faisait des crèmes, a-t-elle expliqué. J’ai commencé à faire des recherches, et j’ai réalisé que parfois des crèmes à 1000 dollars étaient faites pour seulement 10 dollars. Ça m’a rendue très triste de savoir que des femmes qui ne pouvaient pas se les offrir ne pouvaient pas avoir accès à quelque chose qui devrait être accessible, de part la nature des ingrédients. Et puis parfois ils font du marketing autour de l’or ou du caviar, qui sont très chers. Je voulais faire la meilleure crème possible et que tout le monde puisse se l’offrir, parce que je pense que toutes les femmes devraient pouvoir préserver leur jeunesse et leur beauté, peu importe l’argent qu’elles gagnent. Ce qui est marrant, c’est que dans notre culture, parfois les gens pensent que si l’on ne dépense pas assez, ce n’est pas bon. »