Le -
modifié le -

Salma Hayek : activiste, encore et toujours

Salma Hayek a présenté son association Chime for Change lors d’un événement organisé par Variety. La comédienne en a profité pour offrir un discours très engagé pour les droits des femmes.

salma-hayek Cover Media

Salma Hayek pense que les réseaux sociaux sont fondamentaux dans la lutte pour la défense des droits de l’homme. La comédienne de 49 a fondé l’association Chime for Change en 2013 avec Beyoncé et Gucci. Elle est convaincue que la technologie permet énormément de mutations sociales très positives et qu’Internet offre la même voix à tous. « Nous sommes une superbe génération, a-t-elle fait remarquer lors de la rencontre Power of Women organisé hier au Beverly Wilshire Four Seasons par Variety. Je ne serais jamais arrivée où j’en suis sans les femmes qui m’ont donné la force que j’ai. Pour toutes celles d’entre vous qui ne savent ce qu’est Chime for Change, c’est une manière d’inviter tout le monde à utiliser les réseaux sociaux pour combattre l’injustice. »

Chime for Change s’est donné pour but de soutenir des initiatives lancées par des ONG qui se destinent à apporter l’éducation, la justice et un accès à la santé aux femmes défavorisées. Depuis sa création, l’association a permis de réunir 7,3 millions de dollars. L’argent a été distribué à 153 partenaires pour financer plusieurs projets dans 88 pays et aujourd’hui, 400 000 filles et femmes ont pu en bénéficier. « En deux ans seulement, nous avons affecté 3 millions de familles et de communautés », a déclaré Salma Hayek qui s’occupe aujourd’hui de venir en aide aux enfants syriens. Elle est par ailleurs convaincue que les dirigeantes du monde entier ont une voix qui porte beaucoup plus qu’auparavant. « Nous sommes la génération qui avons dit, ”Nous n’allons pas partir à 30 ans”, a-t-elle ajouté. Ils ne peuvent plus nous ignorer. »

Salma Hayek a débuté sa carrière en 1988 et aujourd’hui, elle remarque qu’après tant d’années où les rôles de femmes fortes ont été ignorés par l’industrie, les choses seraient enfin en train de changer. « C’est vraiment, vraiment triste et tragique, a-t-elle confié. Mais depuis 20 ans d’activisme au service des femmes, je sens enfin que ça change, surtout dans l’industrie, pour la première fois. »

Salma Hayek n’était pas venue seule hier, puisqu’Oprah Winfrey, Thandie Newton, Rosie Huntington-Whiteley, Jaimie King, Anna Kendrick ou encore Gwyneth Paltrow étaient venues la soutenir.