Le -
modifié le -

Robin Williams : il devait être hospitalisé !

© Cover Media

Robin Williams a mis fin à ses jours en août 2014. Sa femme, Susan, a accepté d’en dire plus au magazine People, expliquant que l’acteur souffrait d’un type de maladie dégénérative.

Robin Williams s’est suicidé à l’âge de 63 ans en août 2014. Plus d’un après sa mort, sa femme Susan a expliqué que l’autopsie de l’acteur avait révélé qu’il souffrait de démence à corps de Lewy, une malade qui cause hallucination, problèmes moteurs, et instabilité mentale. Cela a contribué à la dépression de l’acteur. Dans People, l’épouse de Robin Williams a expliqué qu’au moment de sa mort, il ne lui restait alors peut-être que trois années à vivre. A l’époque, la star était sur le point d’entrer dans un centre de traitement, incapable de rester seul chez lui. Le couple a pris cette décision quand l'acteur s'est blessé à la tête dans sa salle de bain à cause d’une maladresse. Ils se sont ensuite rendus chez un psychiatre. « Cela a été un moment pivot. Le psychiatre a dit ‘’Maintenant Robin – et c’était une semaine avant qu’il ne s’en aille – ce n’est plus une option, il faut vous faire hospitaliser pour une évaluation neurocognitive. C’est obligatoire maintenant, et nous devons décider, vous devez décider où vous voulez aller pour qu’on organise cela », a raconté Susan. Après ce rendez-vous, Robin Williams, également diagnostiqué avec la maladie de Parkinson en 2014 , a changé drastiquement. Furieux par l’incident dans la salle de bain, il a commencé à sombrer. « Ce n’était pas une bonne nouvelle. Nous avions peur. On était vraiment terrifiés. On ne savait pas contre quoi on se battait », a précisé Susan.

Aujourd’hui, l’épouse de l’acteur explique que même s’il était entré en centre, il aurait très bien pu ne jamais en sortir. « Au moment où il serait entré en centre, on aurait compris qu’il souffrait de démence à corps de Lewy. Mais ce que je sais, c’est que s’il avait été chanceux, il aurait eu trois années de plus. Mais il aurait très bien pu ne jamais sortir du centre. C’était très mauvais », a-t-elle confié. La femme de Robin Williams a également tenu à remercier l’équipe médicale de son mari, lors de son passage dans Good Morning America.