Le -
modifié le -

Omar Sy : son message d'espoir!

© Cover Media

Omar Sy a livré un beau message. Il invite notamment les Français à rester soudés.

Même s'il vit désormais aux États-Unis avec sa femme Hélène et ses enfants, Omar Sy reste très proche de la France. Il sera notamment le 3 février prochain à l'affiche du nouveau film de Roschdy Zem, Chocolat, et a déjà commencé à en faire la promotion sur ses réseaux sociaux. C'est donc tout naturellement qu'il a été bouleversé par les récents drames qui ont frappé le pays. D'autant plus qu'il se trouvait en France le jour des attentats... « J'étais comme tout le monde, choqué, a raconté l'acteur dans Sept à huit sur TF1. J'ai eu du mal à me dire que c'était vrai. J'ai eu peur, et, dans ces moments-là, je ne m'exprime pas beaucoup parce que je suis quelqu'un de pudique. Vous ne me voyez jamais triste. Quand je suis triste, je me cache. Et surtout, dans ces moments-là, je pense aux familles. Ce sont des périodes de deuil et j'essaye de respecter ça. »

Malgré tout, Omar Sy a tenu à livrer un message d'espoir en cette période de fêtes, en profitant pour rendre un vibrant hommage à son pays. « On est tous des Français, c'est comme ça qu'il faut qu'on s'appelle. Je m'exprime devant vous, je ne suis pas un Français d'origine sénégalo-mauritanienne, je ne suis pas un Français d'origine musulmane, je m'exprime en tant que Français. Il faut que nous, les Français, on soit ensemble, et il faut qu'on se dise qu'on s'aime et qu'on est contents d'être ensemble, qu'on est bons ensemble, qu'on est stylés ensemble, a lâché Omar Sy. (...) C'est beau et c'est fragile ce qu'on a. Il faut qu'on soit Français, rien d'autre. Il faut arrêter de mettre des adjectifs complémentaires. Je suis Français, j'aime les Français et j'aime la France. Quand la France est touchée, forcément je le suis. Vous voyez, j'ai la voix tremblotante, je suis ému car j'ai peur que mes enfants ne connaissent pas la France que j'ai connue. Celle qui fait qu'aujourd'hui j'ai un sourire comme ça. Je suis très heureux et libre parce que je suis né et j'ai grandi en France. »