Le -
modifié le -

Mariah Carey : officiellement amoureuse!

© Ivan Nikolov/WENN.com

Mariah Carey a parlé de son nouveau petit ami avec Access Hollywood. «Formidable, génial, incroyable» Il semblerait que la diva a trouvé la perle rare.

Depuis cet été, Mariah Carey fréquente l’entrepreneur milliardaire James Packer et quand elle parle de cette romance, les superlatifs ne manquent pas pour qualifier ce nouveau compagnon. Jusqu’ici assez discrète sur le sujet, la diva a accordé une interview à Liz Hernandez, d’Access Hollywood, dans laquelle elle ne s’est pas fait prier. « C’est quelqu’un de génial, a déclaré la chanteuse de 45 ans. Je n’aime pas trop parler de lui, parce que qu’il est très attaché à sa vie privée. Mais c’est quelqu’un d’incroyable. C’est vraiment un homme bon, ce qui n’est pas facile à trouver. Je pense que tous ses amis diraient la même chose, voire plus… Je ne dirai jamais assez de bien de lui. C’est un type formidable. »

C’est en septembre que Mariah Carey et James Packer sont apparus en public pour la première fois, sur le tapis rouge du gala du Tribeca Film Institute. Depuis, leur relation a fait l’objet des rumeurs les plus folles : mariage, bébés, emménagement ensemble… Les spéculations vont bon train. Et si rien de tout ça n’est encore au programme, le moins qu’on puisse dire, c’est que la chanteuse aime fréquenter cet homme au cœur d’or. Pour son interview avec Access Hollywood, la star portait une impressionnante rivière de diamants et n’a pas résisté à l’envie d’en parler. « C’était une surprise, a-t-elle rougi. Il m’en avait déjà offert une, donc ça, c’était la surprise numéro deux. »

Après son divorce d’avec le présentateur Nick Cannon en 2014, la chanteuse est aux anges : le bonheur frappe à nouveau à sa porte. Moroccan et Monroe, les jumeaux de 4 ans qu’elle a eus avec son ex, participent aussi à son bonheur. Et ils semblent déjà emprunter le chemin de la gloire que leur mère a parcouru. « Mon fils a commencé à me dire : “Tu es Mariah Carey,” a-t-elle déclaré en imitant la voix du petit garçon. C’est trop, ça me fait fondre. Je ne sais même pas qui lui a appris à dire ça. Ce n’est pas moi en tous cas ! »