Le -
modifié le -

Leonardo DiCaprio: il explique pourquoi il a refusé Star Wars

© Cover Media

Leonardo DiCaprio a refusé d’interpréter Anakin Sykwalker dans le préquel de Star Wars. La star explique dans ShortList qu’il « n’étais pas prêt à faire ce plongeon ».

Leonardo DiCaprio a été approché par George Lucas pour le rôle d’Anakin Sykwalker, qui finalement a été offert à Hayden Christensen. On sait aujourd’hui pourquoi il a refusé. « J’ai bien eu un rendez-vous avec George Lucas à ce sujet, oui, a-t-il confié dans ShortList. (Je) ne me sentais simplement pas prêt à faire ce plongeon. A ce moment-là. »

L’acteur de 41 ans a rencontré un immense succès en 1997, dans le film Titanic où il jouait face à Kate Winslet. De là est née la « Leo-mania », qu’il ne comprend pas toujours très bien. « J’ai beaucoup pensé à cette question, a assuré Leonardo DiCaprio. Pas mal de personnes pourraient regarder ce que j’ai fait pour ma carrière, et dire qu’il y a eu une période où j’ai essayé de devenir une star du cinéma, en soi, (et) essayé de faire des plus gros films. La vérité sur le sujet, c’est qu'il y a une période, au tout début, où j’ai commencé à regarder des films et à avoir des héros dans l’industrie, par sagesse d’acteur. Mais j’ai le sentiment d’avoir été consistant dans mes rêves et dans l’acteur que je voulais devenir. »

En ce moment, Leonardo DiCaprio fait la promotion de The Revenant, pour lequel il a été nommé aux Golden Globes, et nombreux pensent qu’il pourrait également décrocher l’Oscar.

Quand il a besoin de se décontracter, l’acteur ne manque pas d'idées. « Je voyage. J’ai voyagé toute cette année, et je suis allé dans plein d’endroits cools que j’avais toujours voulu voir et expérimenter, a confié Leonardo DiCaprio en souriant. C’est ce que je fais de mon temps libre. Ca, et essayer de trouver le prochain bon film à faire. Essayer de développer des trucs via ma société de production. Acheter les droits de films qui pourraient être intéressants. Voir des endroits dans le monde, et faire partie des mouvements écologiques des gens. Voilà où je passe la majeure partie de mon temps quand je ne travaille pas. »