Le -
modifié le -

Léa Seydoux : « une femme de sa génération »

© Cover Media

Léa Seydoux se voit comme « une femme de sa génération ». La star explique dans le Glamour allemand qu'elle se sent l'égale des acteurs.

Léa Seydoux a embrassé de nombreux rôles au cours de sa carrière, de la James Bond Girl Madeleine Swann dans Spectre à la sulfureuse Emma dans La vie d’Adèle. Si de nombreuses actrices se plaignent de leur statut à Hollywood, Léa Seydoux assure quant à elle s’en sortir très bien dans l’industrie. « Je suis vraiment une fille de ma génération, et je me suis toujours considérée comme au moins aussi forte que mes homologues masculins, révèle-t-elle dans le Glamour allemand. Je sais que mes chances sont aussi bonnes que les leurs. Et j’ai toujours été très indépendante. Par exemple, certaines personnes de ma famille sont très bien placées dans l’industrie du film, mais je n’ai jamais demandé de l’aide – j’ai tout fait toute seule. »

Traditionnellement, les James Bond Girls craquent toujours pour 007, mais pas elle. Pour Léa Seydoux, son rôle est loin d’être un cliché. « Je ne laisse aucun mec me dire quoi faire !, assure-t-elle. La Bond Girl que je joue est complètement différente de ce qu’on attend. Madeleine Swann est très complexe, c’est une femme intelligente, forte et moderne, qui est au même niveau que Bond. Elle n’a pas besoin de lui pour vivre la vie qu’elle veut. » Dans la vraie vie justement, Léa Seydoux refuse de dévoiler le nom de son petit-ami, qui n’est pas célèbre. Elle est néanmoins très amoureuse. « Je crois que l’on peut trouver quelqu’un qui peut devenir votre allié pour la vie, et quelqu’un qui est comme un partenaire, a-t-elle récemment confié dans le magazine Loaded. Je crois en l’équipe… Je suis ambitieuse dans ma vie amoureuse, et je suis une optimiste. J’adore vivre de belles histoires d’amour. »