Le -
modifié le -

Lea Michele : dépassée par les accessoires de Scream Queens

© Brian To/WENN.com

Lea Michele est plutôt du genre discrète dans la vie, mais pour son rôle dans Scream Queens, elle doit aller à l’encontre de sa nature. Elle confie dans Vulture devoir relever un défi permanent avec les accessoires que son rôle implique.

Lea Michele doit relever régulièrement un défi avec son rôle dans Scream Queens : assumer les accessoires oversized portés par celle qu’elle incarne. L’ancienne star de Glee préfère rester discrète et classique au quotidien, et elle avoue avoir demandé de l’aide à sa collègue Emma Roberts pour être sûre de ne pas faire de faux pas. « Je suis personnellement très minimaliste quand il s’agit des accessoires, alors le plus grand défi pour moi a été de porter le nombre idoine d’accessoires qui en jettent, a-t-elle expliqué dans Vulture. Emma (Roberts) et moi nous sommes promis l’une à l’autre une chose depuis le début de la saison. Nous avons dit que si l’une de nous avait l’air trop folle, on se prendrait à part et on se dirait "Oh mon dieu, meuf, t’as l’air tellement fooooolle". Et qu’on doit ensuite changer. »

La jeune femme de 29 ans incarne Hester, et doit faire en sorte que son personnage soit différent de celui qui l’a fait connaître et lui colle à la peau, Rachel Berry dans Glee. « La garde-robe est de toute évidence too much, mais notre département costume était absolument incroyable en créant cette palette pour ces filles, et (le réalisateur) Ryan Murphy est très impliqué dans ces décisions, a-t-elle ajouté. Par exemple, ils font toujours porter à Abigail (Breslin) des jupes crayon, et Billie (Lourd) porte beaucoup de mini-jupes, alors pour moi, je voulais savoir quel était mon "look". Nous avons fait beaucoup d’essayages, on a essayé beaucoup de jupes avec des tops moulants – tout ce qui ne ressemblait pas à Rachel Berry. » Pour être encore plus éloignée de son personnage dans Glee, Lea Michele a également changé sa coiffure et son maquillage. « (Pour Scream Queens) je ne portais pas de maquillage et je gardais mes ondulations naturelles, a-t-elle ajouté. Je m’endormais littéralement avec les cheveux mouillés, je me réveillais et j’arrivais sur le plateau. Pas de maquillage et des fringues baggy. C’était une grande transformation que de passer de Rachel Berry pendant sept ans pour jouer cette fille grungy, qui ressemble à une goth des années 90 qui aurait rencontré Hello Kitty. »