Le -
modifié le -

L'ex de Mariah Carey a harcelé Spike Lee!

© C.Smith/ WENN.com

Nick Cannon a fait quelques révélations à IMDb Asks. Comme l'ex de Mariah Carey l’a raconté, il n’a pas arrêté de harceler Spike Lee pour un rôle.

Nick Cannon était à prêt à tout pour travailler avec Spike Lee, y compris le harceler. Il faut croire que cela a payé puisqu’il incarne le personnage de Chi-raq dans le nouveau film éponyme du cinéaste tiré de la pièce Lysistrata d'Aristophanes. L'action se déroule toutefois dans les gangs de Chicago. A l’affiche, on retrouve Samuel L. Jackson et John Cusack. « J’ai harcelé Spike Lee, a ainsi révélé Nick Cannon à IMDb Ask. J’étais là ‘’Prends moi dans un projet, on doit travailler ensemble. » S’il est ravi d’avoir eu le rôle de Chi-raq, même quelque chose avec moins de répliques lui aurait plu. « Quand il m’a offert le rôle j’ai dit oui, je serai un extra, je suis capable de tout », a raconté l’acteur.

Nick Cannon a été profondément marqué par le premier film de Spike Lee qu’il a vu, School Daze, sorti en 1988. C’est même à cause du réalisateur que l’acteur a décidé d’embrasser une telle carrière. Il est d’autant plus ravi de faire partie du casting de Chi-raq que le projet l’a particulièrement intéressé. « Quand j’ai entendu que Spike reprenait la pièce d’Aristophane datant de plus de 2000 ans pour l’adapter aux temps modernes, j’étais là ‘’Wow, c’est courageux ! C’est audacieux !'', a précédemment expliqué Nick Cannon au magazine People. Le film prend quelque chose qui est au cœur de la peur, et l’adapte à aujourd’hui, d’une façon que seul Spike Lee pouvait trouver. »

Pour rentrer dans son personnage, l’acteur a rendu visite à des communautés de Chicago et a été aidé par des personnes du coin. « Ils m’ont pris sous leur aile et m’ont dit ‘’Oublie les hôtels et tous ces trucs là, tu viens avec nous''. Je ne suis pas parti. J’étais avec eux tout le temps, à prendre des notes sur leur attitude cool, leur jargon et la façon dont ils bougeaient. Ils m’ont présenté à des gens qui ont des histoires vraies, vraiment puissantes de pourquoi ils font ce qu’ils font, et comment ils se plient à une certaine idéologie et à une certaine structure », a raconté Nick Cannon.