Le -
modifié le -

Krysten Ritter : un costume de super-héroïne trés étudié!

© Cover Media

Krysten Ritter a fait très attention à sa garde-robe dans Jessica Jones. La comédienne a expliqué au Time qu’elle voulait que sa tenue puisse devenir un costume d’Halloween.

Krysten Ritter est 100% responsable de sa tenue dans Jessica Jones. La comédienne joue le rôle titre de la nouvelle série Netflix tiré du comics Marvel. Jessica Jones est une jeune femme dotée de super pouvoirs qui a préféré devenir détective privé plutôt que super-héroïne. De fait, elle ne porte pas un costume en spandex mais un uniforme tout ce qu’il y a de plus basique, composé d’un jean et d’un blouson en cuir. Et c’est un élément qui a bien servi à la comédienne pour rentrer dans la peau de son personnage. « J’ai eu mon mot à dire sur la garde-robe parce que je me base beaucoup dessus pour comprendre mon personnage – comment je me sens dans ma tenue, ce qu’elle implique physiquement, a-t-elle expliqué au Time. Alors je m’engage beaucoup là-dedans. Je voulais vraiment que Jessica Jones ait un look qui soit sa signature, et soit instantanément identifiable. J’ai dit à la costumière très tôt que je voulais qu’il puisse devenir un costume d’Halloween. Je crois qu’on a réussi. J’adore sa manière de s’habiller, très simple. Je ne voulais pas que les vêtements épousent ma silhouette ni qu’ils soient trop tape à l’œil. Ils devaient être avant tout pratiques. C’est dur de se battre en talons ou en portant un jean trop serré. »

En plus d’enfiler sa tenue, Krysten Ritter a dû faire un peu d’exercice pour rentrer dans la peau de Jessica Jones. Bien qu’elle soit connue pour sa silhouette de rêve et son teint de porcelaine, la comédienne – mannequin à ses heures – a dû aller un peu plus loin que ses sessions de yoga quotidiennes. « C’était un entraînement hardcore, et au bout de 15 minutes de boxe, j’avais envie de vomir. J’ai commencé à faire des pompes, un truc que je n’avais jamais fait. Il faut être en bonne condition physique pour pouvoir assurer les cascades, mais aussi pour pouvoir incarner le personnage qui n’est pas que forte physiquement. Me sentir forte, ça m’a aidé à comprendre comment elle pouvait bouger », a fini par expliquer Krysten Ritter.