Le -
modifié le -

Kris Jenner : elle aime toujours Scott Disick

Kris Jenner n’a pas banni Scott Disick de la famille malgré sa rupture avec sa fille Kourtney Kardashian.

kris-jenner Cover Media

Kris Jenner n’a pas tourné le dos à Scott Disick même s'il est actuellement séparé de sa fille, Kourtney Kardashian. Le couple s’est séparé en juin dernier, après neuf ans de vie commune et trois enfants. Le jeune homme a été photographié avec son ex petit amie, Chloe Bartoli, et les deux anciens amants étaient très tactiles. Même si la mère de la famille Kardashian l’a traité de « petite merde » dans le dernier épisode de la saison 10, au moment où le public découvrait les images, Kris Jenner assure qu’il a toujours une place dans son coeur. « Oh, nous l’aimons, nous l’aimons. C’est un homme bien, a-t-elle dit à Access Hollywood, alors qu’elle assistait au cinquantième anniversaire de Cosmopolitan lundi soir. Je lui ai parlé aujourd’hui. Il fera toujours partie de la famille, vous savez. Nous l’aimons très fort et il est le père de mes petits-enfants, et nous aimons tous Scott. »

Scott Disick a trois enfants : Mason, 5 ans, Penelope, 4 ans et Reign, dix mois. Suite à sa rupture avec Scott, Kourtney Kardashian a beaucoup compté sur le soutien de sa famille et Kris Jenner trouve qu’elle s’en sort bien. « Kourtney a un grand coeur, elle veut le meilleur pour tout le monde, sa première priorité, ce sont ses enfants, et vous savez, elle fait du bon boulot, a-t-elle dit à Extra lors de ce même événement. C’est une maman géniale et vous savez, elle a beaucoup de boulot. La rupture était inattendue et quand on a traversé ça, c’était difficile. »

Kris Jenner en a aussi profité pour répondre aux questions concernant son fils Rob. Le jeune homme de 28 ans s’est écarté du feu des projecteurs et de l’émission de télé réalité de sa famille car il a connu une période dépressive, mais Kris Jenner espère qu’il reviendra dans la saison 11. « Rob va bien, a-t-elle ajouté. Il fait ses trucs. Vous savez, il essaye d’être un homme meilleur. Donc, ça va. »