Le -
modifié le -

Kirsten Dunst : très exigeante concernant ses rôles!

© Cover Media

Kirsten Dunst fait la difficile quand elle choisit ses rôles. L’actrice a confié à vulture.com qu’elle pouvait faire de longues pauses pour attendre un rôle qui lui convient.

Kirsten Dunst a commencé à jouer dans des films quand elle était enfant. Elle s’est fait remarquer dans Les quatre filles du docteur March, Jumanji et Entretien avec un vampire. Adulte, elle a ensuite continué avec des films comme Spider Man et Marie Antoinette. Désormais, l’actrice est très exigeante quand elle choisit ses rôles. Elle n’hésite pas à attendre pour trouver le rôle parfait. « J’aime ce que je fais, mais j’aime prendre des grandes pauses et attendre des projets qui m’enthousiasment vraiment, pour travailler avec des gens avec qui j’ai envie de travailler, a expliqué Kirsten Dunst à vulture.com. Je pourrais travailler plus que je le fais, c’est juste que je n’aime pas beaucoup de choses, vous voyez ? Mais j’écris. Et peut-être que je vais réaliser quelque chose l’année prochaine. Mais on ne sait jamais. Ce sera peut-être un téléfilm. »

Devenir célèbre dès son plus jeune âge peut être difficile à gérer. L’actrice, qui est actuellement à l’affiche de la deuxième saison de la série américaine Fargo, a admis dans le passé qu’elle s’était un peu rebellée contre son corps de métier en grandissant. La star ne veut pas se montrer ingrate cependant. Elle a encore du mal à croire qu’elle a pu jouer aux côtés de Brad Pitt et Tom Cruise en 1994 dans Entretien avec un vampire, alors qu’elle n’avait que 12 ans. « Quand j’étais plus jeune, mon rêve c’était d’être dans un grand film ou dans un grande série télévisée, a-t-elle avoué. Je ne savais pas. Je faisais des épisodes pilotes comme tout le monde. Quand Entretien avec un vampire s’est présenté, c’était un gros rôle, bien sûr je le voulais. Ça restera l’une des productions les plus grandes, les plus folles. Les gens ne dépensent plus cette somme d’argent dans les productions aujourd’hui. Le tournage a duré des mois et on est allés partout dans le monde, à Londres, Paris, la Nouvelle Orléans. C’était dingue. »