Le -
modifié le -

Kiefer Sutherland : tournage émouvant avec son père!

© Dominic Chan/WENN.com

Kiefer Sutherland a tourné avec son père, Donald Sutherland, dans Forsaken. L'acteur a confié dans The Independent avoir attendu ce moment toute sa vie.

Kiefer et Donald Sutherland ont déjà joué ensemble dans deux films, mais n’avaient, avant Forsaken, jamais tourné de scène en compagnie l’un de l’autre. La star de 24 heures chrono attendait le scénario idéal pour se lancer dans l’aventure. Il a finalement compris qu’il allait finir par manquer de temps, et s’est adressé à un ami scénariste, qui a écrit le western Forsaken. Le tournage de Forsaken a eu lieu en 2013, et Kiefer Sutherland reconnaît qu’il n’avait jamais autant passé de temps avec son père, car ce dernier travaillait pendant son enfance, et qu’ils sont tous les deux acteurs. « J’ai attendu 30 ans pour faire ce film en espérant qu’il change ma vie, a confié l’acteur dans The Independent. Je n'ai réalisé qu'au cours des derniers jours que c’était le moment où j’avais passé le plus de temps avec mon père… C’était un peu tard, mais il fallait que je fasse un film avec mon père. C’était le truc le plus cool du monde. »

Kiefer Sutherland se souvient très bien d’avoir été jaloux des autres acteurs ayant la chance de passer plus de temps avec son père, comme Timothy Hutton, qui a joué son fils dans Des gens comme les autres en 1980. « Je suis allé voir Timothy Hutton quand j’avais environ 22 ans, et je lui ai dit : "Tu as volé ce moment entre moi et mon père. Je n’ai pas grandi avec mon père et je voulais ce moment avec lui". Timothy m’a regardé et m’a dit : "Il faut que je te paye un verre maintenant". »

La star avait dans le passé évoqué son stress avant le début du tournage de Forsaken. « Quand on a commencé les répétitions, pendant les deux premières semaines, on était très professionnels… Puis, la nuit avant le tournage, je l’ai appelé (Donald) et j’ai dit : "Tu sais, je veux juste te dire, si demain c’est un peu bizarre, c’est juste que je suis très nerveux". Et il a commencé à rigoler et je crois qu’il a dit quelque chose du genre : "Oh mon dieu, je me suis déjà chi* dessus". »