Le -
modifié le -

Julianne Moore : accro aux réseaux sociaux

© Cover Media

Julianne Moore a un péché mignon quand elle ne travaille pas. L’actrice a confié à Town & Country qu’elle était très souvent sur Twitter.

Julianne Moore fait la promotion de Hunger Games - La révolte : partie 2 en ce moment, mais quand elle a un peu de temps pour elle, elle va très souvent faire un tour sur Twitter. « C’est la seule chose à laquelle je suis accro, a-t-elle confié à Town & Country. Je suis de nombreux comédiens et des nouveaux sites. Je ne me pose plus sans rien faire maintenant. Je regarde mon téléphone et je vérifie Twitter. »

Julianne Moore a d’autres centres d’intérêt toutefois. Quand elle n’est pas sur un tournage ou en pleine promotion, elle s’intéresse à l’art et essaye de renflouer sa collection. « Quelques petites sculptures, quelques peintures, beaucoup de photographies figuratives, a-t-elle listé. Mais je ne dirais pas que je suis une grande collectionneuse. Le marché de l’art est hors de contrôle, mais j’aime l’idée de vivre avec de l’art. »

L’actrice, qui est aussi mère de famille, n’a pas la même passion pour la cuisine. Elle admet qu’elle est une cuisinière pitoyable. Thanksgiving approche et Julianne Moore a révélé ce qu’elle avait de prévu avec sa famille. Et son rôle dans la préparation du repas. « Je dis toujours que j’aurais aimé en profiter plus, a-t-elle avoué. J’aime me mettre aux fourneaux. Je fais toujours du pain de maïs à Thanksgiving, notre jour préféré pour accueillir. On a en règle générale entre 25 et 40 personnes, notre famille et les amis qu’on connaît depuis que les enfants sont petits. »

Noël promet d’être plus calme. La star le fêtera juste avec son mari Bart Freundlich, son fils de 17 ans Caleb, et sa fille de 13 ans Liv. « Juste nous quatre, a-t-elle dit en souriant. Mon fils a souvent un tournoi de basket. Mais j’aime aller en ville [à New York]. » Les membres de la famille de Julianne Moore sont très proches. Et l’actrice trouve que l’adolescence n’a pas modifié le caractère de sa fille. « Elle est juste elle-même, a-t-elle affirmé. C’est incroyable à quelle vitesse ça arrive. Ma mère disait, à propos de moi, ma soeur et mon frère, "Vous êtes qui vous êtes. Vous n’êtes pas différents du jour où vous êtes nés". Je m’en suis rappelée distinctement quand mes enfants sont nés, parce qu’ils sont nés avec un caractère bien spécifique. »