Le -
modifié le -

Jennifer Lawrence : une actrice à toute épreuve!

© Cover Media

Jennifer Lawrence a raconté au magazine Heat qu’elle et les acteurs d'Hunger Games avaient dû tourner une scène dans les égouts. L’actrice a confié que c’était très physique et qu’ils n’arrêtaient pas de se plaindre.

Jennifer Lawrence joue aux côtés de Liam Hemsworth et Josh Hutcherson dans le dernier volet de la saga Hunger Games – La Révolte : partie 2. C’est l’un des films les plus sombres de la série, avec notamment une scène dans les égouts qui devrait surprendre les fans. Pour les acteurs, cette scène fut aussi la plus difficile à tourner. « C’était difficile, a-t-elle dit en toute innocence à l’édition britannique du magazine Heat. C’était dur. Pauvre Liam, il ne pouvait pas tenir debout pendant trois semaines. On était épuisés, parce que, en tournant une séquence de combat dans des égouts, tout notre matériel et tous nos vêtements étaient complètement trempés, donc ça faisait 9 kilos en plus. Pour moi, ça me semblait 900 kilos en plus. On ne faisait que se plaindre. » Jennifer Lawrence et les deux acteurs sont très proches depuis le tournage du premier film, sorti en 2012. Ils s’envoient souvent des messages via WhatsApp. C’est un soulagement pour eux d’avoir des amis qui doivent gérer ce même niveau de célébrité.

Maintenant que l’aventure Hunger Games est terminée, les acteurs vont avoir plein de temps libre. Mais l’actrice principale redoute un peu ce moment. « Ce boulot est tellement prenant, a-t-elle avoué. Si tu travailles, c’est 13-16 heures par jour et dans une ville inconnue où tu ne connais personne. Puis tu finis et tu as tout ce temps libre. C’est difficile de trouver un équilibre car tu passes d’une période où tu es débordée et tu te dis "oh mon dieu, j’ai besoin de temps libre, je suis épuisée. Mon corps !" Puis tu as du temps libre et tu deviens folle. Je déteste me réveiller sans objectif et aller me coucher sans avoir accompli quelque chose. » Hunger Games - La révolte : partie 2 est sorti en France mercredi dernier.