Le -
modifié le -

Drew Barrymore : internée à 13 ans !

© Cover Media

Drew Barrymore a expliqué au Guardian pourquoi elle ne regrettait pas son séjour dans un centre de rééducation. La mère de la comédienne l’avait faite interner à 13 ans.

Drew Barrymore considère que son internement lui a sauvé la vie. La comédienne a eu une enfance difficile et était déjà droguée et alcoolique avant son adolescence. Elle n’a pas eu une relation facile avec ses parents et à 13 ans, sa mère l’a fait interner dans un centre de rééducation. Depuis, Drew Barrymore va beaucoup mieux, et elle est convaincue que les 18 mois qu’elle a passés à l’écart de la société lui ont fait beaucoup de bien. « J’ai compris que, ouais, m’a mère ma fait interner, zut alors ! A-t-elle confié au Guardian. Mais ça m’a inculqué une sacrée discipline. Ça ressemblait à un camp militaire, c’était un entraînement martial, et c’était horrible, j’ai passé 18 mois très sombres, très longs, mais j’en avais besoin. J’avais besoin de cette discipline de malade. Ma vie n’était pas normale. Je n’étais pas qu’une gamine à l’école dans un environnement normal. Il y avait un truc terriblement anormal, et j’avais besoin d’un bon recentrage. »

Drew Barrymore ne savait pas qu’elle allait se faire interner, et sa mère ne lui a que peu rendu visite pendant ces 18 mois. Bien qu’elle ne se soit jamais vue comme quelqu’un de malade, elle reconnaît volontiers qu’elle avait « déraillé » et qu’elle avait besoin de remettre un peu d’ordre dans sa vie. Après sa sortie, la comédienne s’est faite émanciper par ses parents et a été déclarée adulte à l’âge de 14 ans. « Ça a été une expérience fondamentale pour moi, a-t-elle affirmé. Ça m’a appris l’humilité, la sérénité. C’était peut-être nécessaire, mais j’en suis sortie plus respectueuse. Et mes parents ne m’avaient pas appris ça, la vie non plus. J’en suis sortie très différente… mais j’étais toujours moi. »

Aujourd’hui, la comédienne est mariée à Will Kopelman, avec qui elle a deux enfants. Elle a conscience que ses filles lui poseront un jour des questions sur sa propre enfance, et elle est prête à les accueillir. « J’ai été prise au dépourvu quand des gens m’ont demandé, ”Vous ferez quoi quand vos filles taperont votre nom dans Google ?”, et je me suis dit, ”C’est ultra culpabilisant”. Je ne vais pas prétendre être quelqu’un que je ne suis pas. Je vais leur montrer comment ça a formé la personne que je suis aujourd’hui », a fini par confier Drew Barrymore.