Le -
modifié le -

David Beckham : très touché par son rôle d'ambassadeur de l’UNICEF!

© Lexi Jones/WENN.com

David Beckham est depuis 10 ans ambassadeur de l’UNICEF. Dans un documentaire de la BBC, l’ancien footballeur a dit à quel point c’était parfois dur d’être confronté à des enfants qui n’ont absolument rien.

David Beckham a parfois du mal à effectuer correctement son travail pour des œuvres de charité tant voir des enfants vivre sans rien le touche. L’ancien footballeur est ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF depuis 2005, et a travaillé ces 10 dernières années sur de nombreux projets avec l’agence. A chaque fois qu’il visite une communauté touchée par une grande pauvreté, il reçoit des messages de gens lui demandant désespérément de les aider. « Ils vivent avec absolument rien et c’est toujours difficile à voir, a-t-il expliqué dans le documentaire de la BBC, David Beckham : For the Love of the Game, selon le Daily Mirror. Je ne dirais pas que vous vous sentez inutile parce qu’il y a tellement de gens qui font un travail merveilleux dans le monde pour aider, mais c’est toujours dur. Par exemple, quand j’étais à Djibouti et que je jouais au football avec ces enfants, on a pris des photos après, et ils mettaient tous des messages dans mes poches. L’une des lettres, je la lis à l’écran, mais il y en a six ou sept dans ma poche disant simplement : ‘’Est-ce que tu peux nous aider ?’’, ‘’Est-ce que tu peux faire ce que tu peux pour nous aider ?’’ C’est toujours difficile dans ce genre de situation. »

Pendant son voyage humanitaire, David Beckham a joué des matchs sur les sept continents, comme le montre le documentaire. Malgré la difficile situation face à certains, le sportif explique qu’il a aussi trouvé de l’espoir, car beaucoup de ces gens qu’il a rencontrés en garde un peu même s’ils sont démunis. « On a rencontré tellement de gens incroyables partout où on est allés. On voulait montrer dans le documentaire comment le football atteint même des gens dans les coins les plus reculés et oubliés du monde. C’est le cœur de ce documentaire », a précisé David Beckham.