Le -
modifié le -

Charli XCX: elle regrette d'avoir imité Avril Lavigne

© Cover Media

Charli XCX ne comprend toujours pas pourquoi elle a copié le style d'Avril Lavigne quand elle était plus jeune. Elle explique dans Closer UK qu'elle préfère aujourd'hui les conseils de Rita Ora.

Charli XCX est connue pour son sens du style pointu, et elle n’hésite pas à oser les combinaisons. Dans son dressing, on trouve des robes courtes très féminines comme des pièces punk. Généralement, elle n’a pas honte de ses anciens looks, mais elle ne comprend toujours pas pourquoi elle s’était mise à s’habiller comme la chanteuse Avril Lavigne pendant son adolescence, connue pour son style grunge. « Je n’ai pas beaucoup de regrets mode, a-t-elle confié dans le Closer britannique. La seule fois où je me suis posée des questions sur un ancien look, c’est quand j’étais beaucoup plus jeune et que j’ai traversé ma phase Avril Lavigne. Je portais des jupes sur des jeans, et des ceintures avec des breloques. Pas mon meilleur look ! »

Celle qu’elle adore aujourd’hui, c’est sa copine et collaboratrice Rita Ora. Les deux chanteuses partagent leurs astuces pour avoir un style au top, et Charli XCX est par exemple une grande fan de la marque Au Jour Le Jour, que Rita Ora lui a recommandée. La brunette peut aussi compter sur plusieurs stylistes. « On a trouvé toutes mes tenues de scène et de tapis rouges, a-t-elle expliqué. Je leur envoie n’importe quel look que j’aime bien, et puis ils travaillent pour me trouver quelque chose de similaire. C’est un effort commun – et c’est vraiment amusant de trouver des trucs nouveaux. J’adore me préparer pour les tapis rouges. » L’un de ses meilleurs souvenirs, c’est la première fois qu’elle a porté du Moschino, car elle est une grande fan de la maison. Le directeur de la marque, Jeremy Scott, est l’un de ses créateurs préférés, mais Charli XCX adore aussi les marques moins cotées. « J’aime aussi faire mon shopping dans des endroits comme Topshop, et fouiller dans les magasins vintage pour des pièces rétro uniques », a-t-elle assuré.