Le -
modifié le -

Carey Mulligan : elle remercie Jennifer Lawrence

© FayesVision/WENN.com

Carey Mulligan est une grande fan de Jennifer Lawrence. Comme elle l’explique dans Deadline, elle a été très impressionnée par son article publié le mois dernier sur l’inégalité des salaires entres les hommes et les femmes.

Carey Mulligan a été très impressionnée par Jennifer Lawrence, notamment par l’article qu’elle a publié le mois dernier dans la newsletter de Lena Dunham et Jenni Konner. Elle y raconte qu’elle a eu peur d’en parler quand elle a découvert qu’elle était moins bien payée que ses collègues pour American Bluff, de crainte de se construire une réputation de ‘’difficile’’. Depuis, la tribune de Jennifer Lawrence a suscité beaucoup de réactions, et Carey Mulligan vient s’ajouter à la liste de ses supportrices. « Je pense que c’est bien que quelqu’un comme Jennifer parle, ça veut dire vraiment beaucoup pour les femmes. Bien sûr, les gens sont cyniques vis-à-vis du fait qu’elle en parle, parce qu’elle gagne beaucoup d’argent, mais elle passe complètement haut dessus. La différence est fondamentalement injuste et elle a une énorme plateforme pour en parler, explique Carey Mulligan dans Deadline. Les hommes à Hollywood l’admirent parce qu’elle est puissante. Elle utilise cette plateforme pour corriger ce qui n’est pas juste. C’est un sujet qu’il faut aborder depuis longtemps et c’est admirable ce qu’elle a fait. C’est un problème vieux comme le monde qui est présent dans tous les domaines de la société. »

Le droit des femmes est un sujet important pour Carey Mulligan qui était récemment à l’affiche des Suffragettes, avec Meryl Streep et Helena Bonham Carter. A Hollywood, le débat autour des personnages féminins est toujours autant d’actualité, et encore une fois la Britannique voit Jennifer Lawrence comme une personne qui peut changer les choses en mieux. « Il y a beaucoup de films cette année qui ont de bons rôles pour les femmes. Si vous regardez des gens comme Jennifer Lawrence, qui font des milliards au box-office, vous penserez que les studios vont remarquer que les femmes vendent des tickets. Essentiellement la question, c’est ça. C’est une question d’argent », expliquait précédemment Carey Mulligan dans le magazine Variety.