Le -
modifié le -

Bradley Cooper soutient le combat des actrices!

© Cover Media

Bradley Cooper se dit ravi que les actrices parlent ouvertement des différences de salaire. Une situation qui mérite plus de transparence, comme il le confie dans Good Morning Britain.

L’acteur Bradley Cooper regrette que le débat sur les différences salariales selon le sexe soit autant « stigmatisé ». L’acteur de 40 ans a exprimé son soutien à Jennifer Lawrence, l’actrice de 25 ans avec qui il a plusieurs fois collaboré. La comédienne a écrit une lettre ouverte sur le sujet des différences salariales à Hollywood. La jeune femme n’est pas la seule qui a travaillé avec Bradley Cooper à s’être exprimée sur le sujet. Sienna Miller, avec qui il a joué dans American Sniper et dans À Vif !, a récemment refusé un rôle parce qu’on lui proposait moins qu’à ses homologues masculins. L’acteur est ravi de prendre fait et cause pour ses amies et veut aider à changer les comportements. « Ma réponse, ça a été de dire que bien sûr, il fallait plus de transparence, » a-t-il dit sur le plateau de Good Morning Britain, à propos de la lettre de Jennifer Lawrence. « Il y a une différence, dans notre corps de métier mais aussi dans beaucoup d’autres, où c’est peut-être même pire. Donc le fait qu’elle se soit exprimée, que Sienna soit passée à l’acte, c’est positif. C’est stigmatisé, de parler des revenus des uns et des autres. Si on disait qu’on est prêts à être payés moins, pour que tout le monde soit payé pareil, les gens seraient d’accord. Personne ne vous empêchera de vouloir moins d’argent ! »

Bradley Cooper tenait à retravailler avec Sienna Miller, après leur collaboration fructueuse pour American Sniper, et il a donc lourdement insisté pour qu’elle joue à ses côté dans À Vif !, un film dans lequel elle excelle et qui suit les déboires du chef Adam Jones alors qu’il essaie d’ouvrir un restaurant étoilé. L'actrice joue son assistante, Hélène, un rôle pour lequel elle a radicalement changé. « Elle ne pouvait pas partir, parce qu’on tournait American Sniper, et je lui disais tous les jours : “C’est un casting international, tu vas aller à Londres voir ta famille, ça te dit pas ?”, s’est souvenu Bradley Cooper. Puis elle a fini par accepter et elle est venue le premier jour sur le plateau, le crâne rasé, pleine de tatouages, c’était vraiment une autre personne, et elle était incroyable ! »