Le -
modifié le -

Brad Pitt et George Clooney : toujours en compétition

© Dan Jackman/WENN.com

Brad Pitt a confié au New York Magazine qu’il devait régulièrement se battre avec George Clooney sur un sujet bien précis : les droits des films ! C’est à celui qui décrochera un contrat avant l’autre.

Brad Pitt et George Clooney ont les mêmes goûts en matière de films, ce qui provoque une certaine compétition lorsqu’ils veulent obtenir certains droits. « Il m’a damé le pion sur Argo, a confié Brad Pitt au New York Magazine. Et, ouais, ça devient compétitif. Nous avons naturellement les mêmes intérêts et les mêmes goûts pour beaucoup de choses. »

Si Brad Pitt n’a pas remporté Argo, il a en revanche décroché les droits de The Big Short : le casse du siècle, basé sur le livre du même titre sorti en 2010 écrit par Michael Lewis, un projet que convoitait également George Clooney. L’ouvrage aborde les problèmes financiers qui ont conduit à la crise économique mondiale de 2007-2008. « Je pense qu’on a remporté l’enchère parce que Michael Lewis et moi nous étions rapprochés sur Moneyball (son livre sorti en 2011, ndlr) », a-t-il expliqué.

Dans The Big Short : le casse du siècle, Brad Pitt donne la réplique à Christian Bale, Steve Carell et Ryan Gosling. Il n’a pas hésité à endosser le rôle principal afin d’obtenir de meilleurs financements pour le long-métrage. « C’est compliqué, c’est un pari, a-t-il ajouté. Ils ont besoin de certaines garanties. Alors souvent je m’engage et accepte un rôle avant tout parce que j’adore le projet, et je dois m’assurer que ça sera fait. »

The Big Short n’est pas le premier film dans lequel Brad Pitt a accepté de jouer afin qu’il voit le jour – il en a fait de même pour 12 Years a Slave, film qui a été ovationné aux Oscars par la suite. L’un des acteurs principaux, Chiwetel Ejifor, avait d’ailleurs remercié le mari d’Angelina Jolie pour les efforts qu’il avait fait en coulisses. « Je pense que la vérité, c’est que nous n’aurions pas pu faire ce film sans Brad Pitt, à cause de tout ce qu’il apporte, avait-il dit en 2013. Avec lui à l’écran et en tant que producteur, je pense, ça a fait une totale différence pour réaliser ce film. Ça montre ce qu’un individu peut faire quand il a cette portée, et qu’il est prêt à l’utiliser pour soutenir ceux qui font des films. Je lui suis profondément reconnaissant d’avoir permis à ce film de voir le jour. »

The Big Short : le casse du siècle sort sur les écrans français le 23 décembre.