Le -
modifié le -

Avril Lavigne a gagné son combat contre la maladie !

© FayesVision/WENN.com

Avril Lavigne a contracté la maladie de Lyme il y a quelques mois. La chanteuse a annoncé sur Instagram qu’elle était quasiment guérie.

En avril dernier, Avril Lavigne confiait qu’elle devait se battre contre la maladie de Lyme. Elle ne se sentait pas bien les cinq mois précédant le diagnostic. En juin, la chanteuse de 31 ans avait rassuré ses fans sur le plateau de Good Morning America : elle en était à la moitié de son traitement et elle allait mieux. Hier, la star avait une autre bonne nouvelle à annoncer. « Je combats la maladie de Lyme. Ça fait du bien de voir mon docteur sourire et me dire à quel point je progresse » a-t-elle écrit sur Instagram pour accompagner une photo d’elle allongée sur un lit dans un centre médical avec un professionnel de la santé en train de vérifier son bras. La star a rapidement ajouté une autre photo d’elle, toujours allongée, souriant face à l’objectif. « Se battre et conquérir !!!!! » a-t-elle écrit en guise de légende en ajoutant le hashtag « on emmerde la maladie de Lyme ».

La maladie de Lyme peut s’attraper à cause de tics infectés et se traduit par divers symptômes comme la fatigue et les éruptions cutanées, qui peuvent être traités grâce aux antibiotiques. La maladie peut devenir chronique. Quand Avril Lavigne a annoncé qu’elle avait contracté la maladie, elle a expliqué qu’elle avait fêté ses 30 ans à Las Vegas avec des amis juste avant et qu’elle s’était sentie très mal. « Je pouvais à peine manger et quand on allait à la piscine, je devais partir et aller m’allonger, a-t-elle dit au magazine People. Mes amis me demandaient "Qu’est ce qui ne vas pas ?" Je ne savais pas. »

Quand les médecins lui ont diagnostiqué la maladie, la star a tout de suite repensé à une morsure d’insecte. « Je ne savais pas qu’une bestiole pouvait faire ça, a-t-elle ajouté. J’étais clouée au lit pendant cinq mois. J’avais l’impression que je ne pouvais pas respirer, je ne pouvais pas parler, je ne pouvais pas bouger. Je pensais mourir. Parfois je ne pouvais pas me doucher de la semaine parce que je ne tenais pas sur mes pieds. C’est comme si la vie était aspirée hors de moi. »