Le -
modifié le -

Antonio Banderas : son divorce l'a transformé!

© Cover Media

Antonio Banderas se remet tout juste de son divorce avec Melanie Griffith. Même si l’acteur est toujours en bons termes avec elle, il a confié au magazine Hello! que sa vie avait beaucoup changé.

Antonio Banderas et Melanie Griffith sont restés mariés pendant 18 ans avant de finalement se séparer en 2014. Ils sont restés en bons termes, ce qui ne signifie pas que la rupture ne fut pas douloureuse pour l’acteur de 55 ans. En réalité, il commence tout juste à s’en remettre. « La fin de notre mariage signifiait que je devais voir le monde d’une nouvelle manière et que je devais aller de l’avant avec ma vie, mon travail, tout ça, a-t-il raconté à l’édition britannique du magazine Hello!. Nous traversons tous des périodes de profond changement et de toute évidence, c’était un changement majeur. Mais je ne me noie pas dans la tristesse. J’aime ce sentiment de tout reprendre à zéro et de voir ce qui m’attend. »

Comme les deux stars sont restées proches, ce nouveau départ fut plus facile. L’acteur pense qu’il aimera toujours son ex femme car ils ont traversé beaucoup de choses ensemble. Il serait anéanti s’ils ne communiquaient plus du tout. « Nous serons toujours amis, j’espère, a-t-il confié. On se parle tous les deux, trois jours et je suis content que nous ne soyons pas comme beaucoup de couples, ces gens qui deviennent amers et qui sont en colère après la fin de leur mariage. C’est bien mieux d’essayer de se rappeler et d’honorer tous les moments merveilleux et heureux dont nous avons profité. »

Les deux stars ont une fille ensemble, Stella. Antonio Banderas a récemment quitté Los Angeles pour emménager à New York afin d’être plus près d’elle. Stella étudie là-bas et même si l’acteur ne veut pas l’étouffer, il pense que c’est important que sa fille sache qu’il n’est pas loin. « Je veux tout faire pour être un bon père pour elle, même si elle a plus de 18 ans et qu’elle est une adulte, a-t-il expliqué. Je veux être là pour elle quand elle a besoin de moi et bien sûr, ça me manque que nous ne vivions plus dans la même maison. »