Le -
modifié le -

Beyoncé et Jay-Z: tout sur les œuvres d’art du Louvre présentes dans le clip «Apeshit»

© Getty Images

Beyoncé et Jay-Z ont tourné leur dernier clip au Louvre à Paris. Découvrons les chefs-d’œuvre qu’ils nous font (re)découvrir.

Beyoncé et Jay-Z ont fait fort avec le clip de «Apeshit» (folie furieuse, en français), tourné au Louvre, où l’on peut voir quelques-uns de ses chefs-d’œuvres. «La Joconde» (Leonard de Vinci), devant laquelle notre chère Queen B, somptueusement parée de bijoux, et Jay-Z posent face caméra.

La séquence avec la statue «La Victoire de Samothrace» en haut de l’escalier, derrière eux, est tout aussi à couper le souffle, avec une Beyoncé majestueuse dans une tenue qui rappelle les toges grecques.


Le message de Beyoncé et Jay-Z


Devant la «Vénus de Milo», déesse de l’amour et de la sexualité, Jay-Z tient la main de Beyoncé, moulée dans un combinaison chair et coiffée d’un postiche qui tombe jusqu’au sol. On aperçoit aussi «Le sacre de Napoléon» (Jacques-Louis David). Est-ce l'annonce d’un prochain couronnement du couple? De Jacques-Louis David également, on peut (re)découvrir le «Serment des Horaces» et «L’enlèvement des Sabines».

Devant «Le Radeau de la Méduse» (Théodore Géricault), Jay-Z, seul devant le tableau gigantesque, regarde se débattre les survivants d’un naufrage sur un radeau à la dérive. Est-ce une référence aux drames d'aujourd'hui? Selon Gert Van Overloop, le manager du chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui qui a été en charge de cette vidéo, «ce n’est pas un clip contre, dans le sens d’une revanche, mais un clip pour affirmer l’égalité de la culture afro-américaine, et plus généralement noire, avec la culture blanche».

©Cover Media