New York, Paris, Hong Kong : pourquoi ces métropoles attirent autant les Français pour travailler ?

Monde de la finance, de la communication, de l’entrepreneuriat… les métropoles mondiales sont particulièrement attractives pour les jeunes actifs. Qu’est-ce qui les différencie ?

New York, Paris, Hong Kong : pourquoi ces métropoles attirent autant les Français pour travailler ? © istock


Monde de la finance, de la communication, de l’entrepreneuriat… les métropoles mondiales sont particulièrement attractives pour les jeunes actifs. Qu’est-ce qui les différencie ?

Elles figurent dans tous les classements des métropoles mondiales. S’expatrier dans la Big Apple, à Hong Kong ou à Paris pour travailler est un accomplissement pour nombre de travailleurs français. Qu’est-ce qui fait leur force et leur attractivité ?

 

New York, la cosmopolite

New York est particulièrement attirante pour sa qualité de vie et son cosmopolitisme. Quelque 40 % de la population est née hors de la Big Apple et près de la moitié n’a pas la nationalité américaine. Et comment faire référence aux États-Unis sans parler de l’ « American dream », le pays où chacun peut partir de rien et accomplir ce qu’il veut.

Dans le top 3 des villes les plus favorables pour les affaires, New York est aussi renommée pour la technologie, les divertissements et la mode. Faut-il encore bien maîtriser l’art de rédiger une lettre de motivation en anglais !

 

Paris, la Ville Lumière

La capitale française, comme sa cousine new-yorkaise, est reconnue aussi pour sa qualité de vie et son attractivité touristique, notamment culturelle. Elle figure également dans le top des métropoles mondiales où l’on travaille le moins, d’après une étude du site Expert Market, en moyenne 31 heures par semaine.

Réputée pour ses salaires élevés dans le monde des affaires et de la finance, elle figure aussi en bonne place dans les ressources humaines.

 

Hong Kong, l’asiatique en plein boom

Hong Kong est reconnue pour son attractivité et son dynamisme économiques. C’est la métropole internationale des affaires de la zone, un bon moyen d’intégrer ce marché asiatique en pleine croissance. Et atout supplémentaire : Hong Kong a un taux d’imposition très bas, ce qui lui confère une réputation de grande liberté économique.

C’est aussi l’une des villes où l’on travaille le plus dans le monde, en moyenne 50 heures par semaine.

 

Pour mettre toutes les chances de votre côté, découvrez nos astuces pour trouver un emploi à l’étranger.

 

 

tendances métiers : les derniers articles