Se réorienter en cours d’année : rentrée décalée mode d’emploi

Personne n’est à l’abri d’une erreur d’aiguillage. Si vous réalisez d’ores et déjà que vous n’avez pas choisi la bonne voie, il est peut être encore temps de redresser la barre. Des passerelles existent.

Se réorienter en cours d’année : rentrée décalée mode d’emploi © istock


Une année de perdue ? Non ! Une année de gagnée

Certains établissements proposent de démarrer un cursus en cours d’année et de suivre le même programme que les élèves rentrés en septembre.

Tous les étudiants et tous les secteurs sont concernés, avec des programmes corrélés au niveau de chacun.

 

Le changement… c’est maintenant ?

Si vous voulez avoir une chance de changer d’orientation en cours d’année, il faut vous décider vite. Même si les admissions ne débutent qu’en février-mars en général, c’est le moment de mettre les procédures en marche : constitution de dossiers, concours, entretiens… il faut vous atteler rapidement à la tâche.

 

A chaque profil ses possibilités

Que vous soyez bachelier, étudiant de BTS, de DUT, ou déçu d’une 1re année de Licence, ou même Bac +4… tout est encore possible.

  • Pour changer de filière universitaire : il faut opérer une demande via le site de votre université ou le département qui vous intéresse. Votre dossier sera examiné lors d’une commission.

Mais attention, vous devez impérativement avoir passé les examens du premier semestre.

Bon à savoir : si vous vous réorientez dans un secteur proche de votre formation initiale, vous avez la possibilité de conserver les unités d’enseignement (UE) communes.

 

  • Quitter la fac pour intégrer une école privée (commerce, ingénieur, communication…), un BTS ou un IUT : des sessions d’admissions et de formation sont proposées et se généralisent. Certains modules de mise à niveau sont même proposés.

Renseignez-vous auprès de l’établissement concerné et du SUIO (Service Universitaire d’Information et d’Orientation) de votre faculté.

 

  • Aller à la fac après une année de prépa : grâce à la réforme des crédits ECTS initiée par l’Union européenne, même en classe préparatoire vous obtenez des crédits permettant d’obtenir éventuellement une équivalence universitaire.

 

Avant d’oser ce nouveau départ, il est important de prendre le temps d’analyser les raisons de votre revirement. Ce changement de cap sera synonyme d’échec si vous n’en tirez pas tous les enseignements.  Tâchez de comprendre vos motivations profondes, pour vous offrir une réelle seconde chance.

 

Les derniers articles formation