Le bac pro à la loupe : les + et les –

Le bac professionnel a longtemps eu mauvaise presse, il est désormais de plus en plus prisé. Vous envisagez cette voie ? Zoom sur les avantages et les inconvénients de ce type de formation.

Le bac pro à la loupe : les + et les – © istock


Le bac pro, qu’est-ce que c’est ?

Le bac pro constitue une qualification reconnue, répondant à une demande des entreprises. L’enseignement se réfère à des métiers.

Cette formation comprend une partition entre apprentissages scolaires et périodes de formation en milieu professionnel (PFMP).

L'accès en bac pro peut se faire soit après la classe de 3e, soit après un CAP ou encore après une 2de générale et technologique.

 

5 petits inconvénients du bac pro

  1. Un emploi du temps parfois chargé : les vacances peuvent même être raccourcies. Eh oui, vous avez déjà un pied dans la « vraie vie ».
     
  2. Confrontation à la dure réalité du travail : grâce aux périodes de formation en entreprise - bienvenue dans le monde des adultes !
     
  3. Un équilibre à trouver : avec l’alternance travail en entreprise / périodes à l’école, certains peuvent perdre leurs repères.
     
  4. Difficultés à obtenir un contrat en entreprise : un jeune très peu qualifié à la recherche d’un contrat d’alternance peut peiner à trouver une place.
     
  5. Les préjugés : le bac professionnel a longtemps été considéré  - à tort ! - comme une « voie de garage ». Aujourd’hui il a trouvé toute sa place, sa valeur est reconnue dans le monde professionnel. Mais tout le monde n’est pas au courant… A vous de le faire savoir. On vous aide :

 

5 bonnes raisons d’opter pour le bac pro

  1. Développer une expérience terrain

Grâce à l’alternance, vous jouissez d’une partition entre cursus scolaire et stage en entreprise. Vous bénéficiez ainsi d’une formation pragmatique, ancrée dans les problématiques professionnelles. On vous délivre toutes les clés pour être très vite opérationnel sur le marché du travail et performant dans votre futur métier.

       2.  Toucher un salaire

En 1ère année d’apprentissage, vous êtes rémunéré minimum à hauteur de 65% du SMIC. En 2e année votre salaire passe à 80%. Et il s’élève à 85% du SMIC en terminale professionnelle.

       3.   Un apprentissage performant

Des classes moins surchargées que dans une filière générale, un cadre moins scolaire, beaucoup de travaux pratiques, une bonne dynamique de groupe… Même si les modalités diffèrent selon le type de diplôme, les conditions sont réunies pour que vous bénéficiiez d’une formation solide.

       4.   Déjà un pied dans la vie active

Le stage c’est aussi l’occasion de vous aguerrir aux règles de fonctionnement de l’entreprise, de trouver votre place dans une équipe, d’analyser les attentes de la hiérarchie, et de tisser un réseau. Et puis le bac pro vous offre l’opportunité de vous former à un métier en 3 ans. Au boulot !

       5.   Toujours la possibilité de prolonger vos études après

Même si le bac pro tend par définition vers la professionnalisation de son titulaire, vous pouvez tout à fait décider de poursuivre vos études. BTS, DUT, voire cursus universitaire : il reste toujours possible de consolider vos acquis ou d’affiner votre profil. Bonne route !


 

Les derniers articles formation