Focus sur les Compagnons du devoir

Les Compagnons du devoir fascinent depuis toujours. Plus qu’une simple formation diplômante et reconnue pour son excellence, ils proposent une véritable vie en communauté, avec ses codes et ses rites de passage.

Focus sur les Compagnons du devoir © Istock

Les Compagnons du devoir constituent l’une des plus anciennes organisations de France. Leur origine remonte au Moyen-Age : la corporation était connue pour participer à la construction des châteaux et des cathédrales. Aujourd’hui, l’essence des Compagnons reste la même : la vie en communauté et la transmission d’un savoir-faire. Les Compagnons du Devoir proposent en effet une formation gratuite dans six filières de métiers : les métiers du bâtiment, les métiers du goût, les métiers des matériaux souples, les métiers de l’industrie-métallurgie, les métiers de l’aménagement et de la finition des bâtiments, et les métiers du vivant.

Faire l’expérience de la vie en communauté

Les Compagnons du devoir forment des jeunes dès la 3ème. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir son bac pour suivre une formation ! Il est également possible d’intégrer les Compagnons après le baccalauréat, ou passé l’âge de 22 ans. Afin d’être admis chez les Compagnons, vous devrez d’abord passer un test de maths et de français, puis un entretien.  Si vous êtes reçu, vous alternerez pendant deux ans les périodes de cours et les périodes de stage. Un bon moyen d’assimiler la théorie en la pratiquant sur le terrain.

Jusque-là, rien d’exceptionnel, pensez-vous. Or, l’élève en formation séjourne aussi dans une des « maisons » des Compagnons, supervisée par un « prévôt ». Là, une véritable vie en communauté règne : formateurs, apprentis, ou compagnons itinérants vivent ensemble. Au repas, une tenue correcte (polo ou chemise) est exigée. S’inscrire chez les Compagnons, c’est aussi se lancer dans une vie de groupe, faite de rites qui existent depuis des siècles.

Compléter son apprentissage avec le Tour de France

Au bout des deux ans de formation, un élève peut choisir de devenir aspirant Compagnon. A la clé : le fameux Tour de France. Rien à voir avec la course cycliste ! Le Tour de France, c’est l’occasion pour l’aspirant de compléter son apprentissage, en travaillant au sein de plusieurs entreprises en France ou à l’étranger. Cette tradition remonte au Moyen-Age, où les jeunes apprentis voyageaient de ville en ville afin d’apprendre leur métier auprès d’autres artisans.

Ici, l’aspirant peut choisir de perfectionner son apprentissage en étant accueilli de maison en maison. S’il souhaite accéder au grade de Compagnon, il lui faudra présenter un chef-d’œuvre à la fin de son voyage. Aussi appelé « travail d’adoption », ce projet doit permettre à l’aspirant de démontrer ses capacités professionnelles, et la maîtrise de son savoir-faire. Aujourd’hui, à l’heure où les métiers évoluent, les aspirants conçoivent aussi des « chefs-d’œuvre » dans le design de produit !

Une formation qui garantit un emploi

Les Compagnons du Devoir présentent avant tout une formation reconnue et réputée pour son excellence. Depuis sa création, l’organisation s’est implantée dans plusieurs pays du monde. Si un élève fait les deux premières années obligatoires de la formation, il obtient un CAP ou un Bac Professionnel.  S’il décide de poursuivre sa formation, il obtient l’équivalent de diplômes supérieurs. Quoi qu’il en soit, tous les élèves perçoivent une rémunération équivalente à 50 % du SMIC dès la première année, puisqu’ils sont en alternance.

La formation des Compagnons du Devoir est également réputée : 90 % des élèves trouvent un emploi à la sortie. Si la vie en communauté vous tente, et que vous êtes attiré par les filières de métiers que nous avons mentionnées, n’hésitez pas à vous renseigner !

Plus d'infos sur digiSchool : https://www.digischool.fr/a-la-une/autres-modes-apprentissage-14756.php

Les derniers articles formation