Emploi : quelles sont les filières en pénurie de candidats ?

Si vous n’avez pas une idée précise de ce que vous voulez « faire plus tard », peut-être auriez-vous tout intérêt à déterminer vos choix d’orientation en fonction des secteurs qui recrutent.

Emploi : quelles sont les filières en pénurie de candidats ? © iStock

Si vous êtes habile de vos mains…

Ce n’est un secret pour personne, les filières techniques, les CAP et autres Bac pro ont été boudés dans l’enseignement des années 90 et 2000. Apprendre la mécanique, c’était une… voie de garage laissée à ceux qui n’avaient pas les compétences ou la patience de suivre une formation au lycée général. Le même constat s’appliquait également au travail du bois ou à la couture, par exemple.

Moralité, quelques années plus tard, on se retrouve avec une pénurie de gens formés à ces métiers que l’informatique ou la robotique ne savent pas remplacer. Et avec des offres d’emploi pour lesquelles les recruteurs ne reçoivent pas suffisamment de C.V. Vous imaginez un grand couturier confier le travail exigeant de l’élaboration de son défilé à une machine ? Qui mieux qu’un homme (ou une femme) peut assembler parfaitement la marqueterie d’un meuble ancien à restaurer ? Sans compter de nombreux métiers anciens qui reviennent à la mode : barbier, tailleur de pierre, apiculteur… Ils recrutent ceux pour qui l’informatique n’est qu’un loisir.
 

Si vous aimez les cheveux blancs…

Si vous adorez discuter avec les anciens, écouter leurs histoires, vous inquiéter pour leur bien-être et donner votre temps en échange d’un sourire, un secteur en plein boom manque de personnel : la gériatrie. La population française vieillit et des solutions doivent être trouvées pour que nos personnes âgées vivent dans de bonnes conditions leur quatrième âge. Les places en maison de retraite se font rares, le maintien à domicile n’est possible qu’avec un encadrement…

Autant de raisons de proposer son aide aux seniors quand on a toujours eu envie de rendre service. Cela peut se faire au sein de structures privées ou publiques, ou à titre individuel. De nombreux débouchés sont possibles avec ou sans diplôme, avec une formation médicale ou non. Bonne nouvelle d’ailleurs pour ceux qui souhaitent en obtenir une : les places en médecine augmentent en 2018.
 

Si vous aimez les bons petits plats…

On aurait pu imaginer que l’engouement pour les émissions télévisées qui se passent dans une cuisine où il s’agit d’être le meilleur (cuisinier, pâtissier…) se serait traduit sur le terrain de la restauration. C’est léger. Très léger même. Sauf à devenir le prochain Paul Bocuse ou Joël Robuchon, et là, les places sont chères, on peut tout à fait raisonnablement envisager de trouver un emploi dans la restauration.

Qu’il s’agisse de faire partie d’une brigade, en tant que cuisinier, saucier, commis… ou d’effectuer le service en salle, ou bien encore d’œuvrer pour un traiteur ou dans un hôtel, il y a de nombreux débouchés dans cette voie, qui peut même mener à des expériences intéressantes (en postulant pour un club de vacances ou sur un bateau de croisière, par exemple). Vous pouvez envisager d’envoyer votre candidature dans un secteur touristique à l’étranger (où votre français sera apprécié), voire vous expatrier au Canada pourquoi pas ? Allô, un C.V. pour la 5 !
 

Si vous aimiez jouer aux Lego…

On a tellement misé sur le tertiaire ces dernières années que les filières industrielles se trouvent en pénurie de candidats de nos jours. C’est pourtant l’un des piliers essentiels d’une économie nationale. On estime à 100 000 embauches par an les besoins dans ce secteur. L’un des métiers les plus prisés est celui d’ingénieur, car les diplômés se font rares. Mais les techniciens sont également très recherchés.

Quand on parle d’industrie, c’est vague, cela regroupe de nombreuses branches. Les plus porteuses sont l’aéronautique, le nucléaire, le génie civil, l’informatique, l’intelligence artificielle, la qualité, la construction, les méthodes… Voyez, il y a forcément un endroit où vos compétences seront appréciées et où vous pourrez vous épanouir.
 

Si vous êtes fondu(e) de virtuel…

Secteur en plein boom s’il en est, le numérique recrute en masse. Tous les jours ou presque naît un nouveau métier ! Pour lequel il convient d’avoir quelques compétences. Qu’il s’agisse de rejoindre une grande entreprise (beaucoup prévoient de créer des postes dans les technologies de l’information) ou de participer à l’aventure d’une start-up, vous ne devriez pas longtemps rester sur le carreau si vous avez l’âme d’un webmaster.

Community manager sur les réseaux sociaux, youtubeur, codeur, cinéma d’animation, machine learning, hacking, jeux vidéo, sécurité informatique, intelligence artificielle… Les pistes sont infinies ou presque. Si aucune de celles-ci ne vous tente, consultez la rubrique « Tendances » du site ! Régulièrement, une nouvelle fiche métier vous renseigne sur les particularités d’un nouveau métier sur ordinateur, smartphone ou tablette.

Les derniers articles formation