Bac 2018 : plus d’obligation du mode examen sur les calculatrices

Jeudi 15 février, le Ministère de l’Éducation nationale a déclaré que, contrairement à ce qui avait été décidé en 2015, les élèves de Terminale n’auront pas à activer le mode examen de leurs calculatrices au bac. Pourquoi ce revirement de situation ?

Bac 2018  plus d’obligation du mode examen sur les calculatrices_iStock-624490712 © NRJ


En 2015, une circulaire du Ministère de l’Éducation nationale imposait le mode examen sur les calculatrices utilisées pour le bac 2018. Pourquoi ? Afin d’éviter la triche de la part des élèves. La mémoire est ainsi inaccessible pendant toute la durée de l’examen. Les élèves ne peuvent donc pas accéder à des programmes de triche, soit aux formules de maths ou de physique déjà enregistrées. Mais finalement, cette mesure vient d’être abandonnée par le Ministère de l’Éducation nationale.


Pourquoi renoncer à l’obligation du mode examen ?

Différentes raisons expliquent ce retournement de situation. Tout d’abord, il s’est avéré que beaucoup d’élèves ne possédaient pas de calculatrice conforme.  De plus, des bugs ont déjà été observés : le mode examen ne se déclenche pas toujours, en particulier quand la calculatrice a peu de batterie. Ainsi, un élève peut être pénalisé dans le cas où il ne peut activer le mode examen et se fait donc confisquer sa calculatrice. Et puis, un élève peut toujours activer ce mode sur sa calculatrice puis ajouter ses antisèches, avant de se présenter à l’examen. Les programmes sont accessibles s’ils ont été ajoutés avec le mode examen. C’est pourquoi les élèves doivent l’activer une fois dans la salle, mais difficile pour des professeurs surveillant une autre discipline que la leur de savoir comment s’assurer de ce détail technique.

Autre faille : pour sortir du mode examen, la calculatrice doit être liée à une autre, selon des conditions difficilement applicables. Ainsi, la circulaire imposait un choix entre deux options : risquer de faire passer l’examen aux élèves dans des conditions inégalitaires ou bien abandonner provisoirement cette obligation.

En fait, cette circulaire était surtout une bonne nouvelle pour les fabricants de calculatrices ! En effet, celles-ci se transmettent généralement de génération en génération, mais sans le mode examen. Les ventes promettaient d’être bien meilleures, mais finalement, ce n’est pas encore pour cette année, même si beaucoup de lycéens ont déjà investi dans une calculatrice conforme… pour rien !

A priori, la circulaire sera en vigueur l’année prochaine. Mais cela reste à voir, dans la mesure où les problèmes rencontrés autour du mode examen devront être résolus pour garantir l’égalité des chances entre tous les candidats.


Plus d’infos sur digiSchool : 
Les calculatrices devront avoir un mode examen dès 2018 !


 

 

Les derniers articles formation