S'expatrier au Canada : mode d'emploi

De nombreux Français rêvent de s'expatrier au Canada pour y trouver un emploi et une qualité de vie réputée agréable. Si tel est votre projet, préparez-vous pour bien réussir votre installation.

S'expatrier au Canada © iStock

Choisissez votre programme d'immigration

Le Canada a prévu un certain nombre de programmes différents, selon votre profil et votre projet d'expatriation. La première chose est de vous y intéresser afin de choisir le plus approprié, par exemple entre le Programme fédéral des métiers spécialisés, les travailleurs sélectionnés par le Québec ou les travailleurs qualifiés et professionnels. Renseignez-vous sur ces différentes opportunités sur le site mis en place par Citoyenneté et Immigration Canada.

Sachez par ailleurs que certaines procédures, et notamment celle pour la résidence permanente, peuvent s'avérer assez longues et coûteuses, s'étalant parfois sur plusieurs années, pour près de 2 000 euros.

 

Réunissez les documents nécessaires et justifiez vos ressources

Avant d'accepter de nouveaux arrivants, le Canada souhaite vérifier qu'ils puissent justifier de ressources nécessaires pour pouvoir vivre sur place. Ainsi, vous devrez garantir que vous disposez d'au moins 700 euros par mois, et le justifier en joignant plusieurs documents, comme vos derniers relevés bancaires ou une attestation de la banque.

De plus, pour une expatriation supérieure à six mois, des documents obligatoires comme un permis de travail temporaire ou un visa de résident temporaire doivent être demandés.

 

Privilégiez les secteurs qui recrutent

En fonction des programmes qui vous conviennent, il est recommandé de trouver un emploi en CDI avant votre départ pour le Canada, ce qui permet de faciliter les démarches. Mieux vaut privilégier certains secteurs qui connaissent des pénuries de main-d’œuvre, afin de vous assurer un emploi pérenne et stable.

Ces dernières années, les employés du secteur de la santé, comme les infirmiers, sont particulièrement recherchés, tout comme le domaine de l'informatique. De plus, même si certaines provinces peuvent davantage vous attirer, comme le Québec, il peut être opportun de viser d'autres lieux, comme l'Alberta, où la demande est plus forte.

Les derniers conseils