Bac 2018 - Philosophie : corrigé pour la série STMG

A l'occasion du Bac 2018, NRJ Active et digiSchool vous dévoilent le corrigé de l'épreuve de Philosophie pour la série STMG (sciences et technologies du management et de la gestion), gratuitement et en intégralité.

BAC STMG Philo © NRJ

Pour les élèves de Terminale STMG comme pour les autres, cette matinée du 18 juin était dédiée à la passation de l’épreuve de Philosophie. Pendant quatre heures d’intense réflexion les STMG ont fait de leur mieux pour obtenir une note qui comptera coefficient 2.

Sujets de l’épreuve de Philosophie du Bac 2018 en STMG

Pour cette épreuve de philosophie en STMG, comme à son habitude, l’étudiant a la possibilité de choisir entre la dissertation en traitant l’une des deux questions proposées ou le commentaire de texte. “L’expérience peut-elle être trompeuse ?” ouvre le sujet de philosophie. La seconde question traite de la maîtrise du développement technique.

En ce qui concerne le commentaire de texte, les étudiants de Terminales STMG ont pu découvrir un extrait De l’Esprit des lois (1748), traité sur la théorie politique rédigé par Montesquieu en 1748.

Voir le sujet tel qu’il a été présenté aux candidats.

 

Corrigés de l’épreuve de Philosophie du Bac 2018 en STMG

NRJ et digiSchool vous livrent ici gratuitement le corrigé de l’épreuve de Philosophie du Bac STMG 2018. Ce corrigé, réalisé par un professeur de l'Éducation nationale, détaille les réponses attendues pour chacun des sujets qu’il était possible de choisir.

 

  • Sujet 1 : L’expérience peut-elle être trompeuse ?

Ce sujet, assez classique, porte sur la notion d’« expérience », au programme de philosophie de terminale STMG. Cette notion appartient plus largement au domaine de « la vérité » qui comprend aussi les notions « raison et croyance ». Le but est de questionner la valeur scientifique de l’expérience, par rapport à la notion clé de vérité.

La problématique qui pouvait se dégager est la suivante : l’expérience permet-elle la connaissance ?

Dans une première partie, les Terminales STMG auraient pu parler de la source d’opinion qu’est l’expérience et qui s’oppose à la connaissance. Dans une seconde partie, il fallait rappeler que toute connaissance est le fruit de l’expérience. En effet, les théories seules ne peuvent mener qu’à un savoir abstrait et détaché du monde (cf Hume, Enquête sur l’entendement humain). L’expérience est également une étape du savoir comme l’explique Hume. Enfin, il fallait rappeler qu’il est nécessaire de diriger l’expérience pour arriver à la connaissance : diriger l’expérience par l’entendement (cf. Kant, Critique de la raison pure) ou diriger l’expérience par l’expérimentation scientifique (cf. Karl Popper, Conjectures et réfutations)

Découvrez la correction complète de cette dissertation en cliquant ici.

 

  • Sujet 2 : Peut-on maîtriser le développement technique ?

Voici des problématiques qui pouvaient être traitées au travers de ce sujet de dissertation. Quelles sont les limites qu’il faut poser au progrès technique ? Quelles valeurs peuvent guider cette maîtrise du progrès technique ? Qu’est ce qui fonde la critique et la régulation de la technique ? Il y a deux dimensions dans ce sujet : scientifique et morale.

Dans une première partie, il fallait parler des bénéfices du développement de la technique en expliquant que le progrès technique est le propre de l’Homme et que la technique permet aux hommes d’être maître de la nature. Dans une seconde partie, il fallait parler également des dangers de la technique par rapport à la nature mais également par rapport à la question de la liberté et de l’égalité. Puis pour finir, la réflexion devait s’orienter vers une technique raisonnée et responsable.

Vous pouviez citer Hannah Arendt, La Condition de l’homme moderne mais également Descartes, Discours de la méthode et Hans Jonas, Le principe de responsabilité.

Vous avez planché sur le deuxième sujet et vous avez des doutes sur votre plan ? Comparez-le à celui proposé par les professeurs digiSchool.

 

  • Sujet 3 : Montesquieu, De l'esprit des lois

Le texte de Montesquieu proposé aux candidats de STMG aborde les thèmes de la liberté et de la démocratie. Les élèves devaient rappeler l’idée principale du texte de Montesquieu, à savoir définir ce qu'est la liberté politique (le fait de pouvoir faire ce que les lois nous autorisent et l'importance de l'adhésion à ces lois par les citoyens). Les futurs bacheliers devaient ensuite détailler l’argumentation de l’auteur et revenir sur les deux parties. L’auteur insiste en effet d'abord sur l'erreur de jugement qui peut être attribuée aux démocraties. Montesquieu montre ensuite le risque que pourrait courir la démocratie si chacun use de sa liberté en fonction de sa seule volonté et non selon le respect des lois.

Que fallait-il relever dans le texte ? Regardez si vous avez vu juste avec le corrigé complet réalisé par les professeurs digiSchool.

Les derniers articles Bac 2018